Article

Nouvelles sur CCA lobbying concernant le programme des travailleurs étrangers temporaires

Posté le 5 janvier 2015 par CCA Communications Committee

Aux membres de l’ACC,

Nous espérons que vous vous portez bien et avez passé un excellent temps des fêtes. Nous sommes heureux de vous présenter une mise à jour sur nos efforts de lobbying liés au Programme de travailleurs étrangers temporaires. Nous sommes conscients que les modifications apportées à la fin de juin ont des répercussions pour de nombreux camps; sachez que nous travaillons fort pour résoudre les difficultés avec les gouvernements fédéral et provinciaux. Nous n’avons pas encore de solutions à rapporter, mais le gouvernement est à l’écoute et semble motivé à mettre en place un plan pour résoudre les défis qui nous occupent.

Nous avons aussi le plaisir d’annoncer que l’exemption actuelle pour employés internationaux travaillant dans des camps religieux ou de bienfaisance demeure en place. Ce permis sans frais peut être obtenu à un point d’entrée au Canada (à la frontière canadienne) ou par voie d’un nouveau processus de demande offert par Service Canada. Communiquez avec Jonathan Nyquist pour en savoir plus sur ce permis, le processus de demande ou l’admissibilité de votre camp (jonathan@go-nyquest.com). De plus, le permis de vacances-travail dont se prévalent de nombreux moniteurs internationaux est toujours valide pour tous les postes de camp. Pour une liste des pays offrant un programme vacances-travail, consultez le menu déroulant sous « Sélectionnez un pays pour voir les catégories qui s’offrent à vous » à la page suivante : http://www.cic.gc.ca/francais/residents/eic/index.asp.

Nous travaillons de près avec plusieurs ministères fédéraux sur une solution potentielle pour les camps non religieux à but lucratif. Nous exhortons le gouvernement à réduire les frais de demande pour une étude de l’impact sur le marché du travail (EIMT) pour les camps (les frais actuels s’élèvent à 1 000 $ par employé international, contre 275 $ l’année dernière et 0 $ l’année précédente) ainsi que de réduire les longs délais de traitement. Nous travaillons également avec le gouvernement en vue de créer un programme réciproque de permis de travail entre les États-Unis et le Canada, qui permettra à un nombre égal d’Américains de travailler dans des camps canadiens et de Canadiens dans des camps américains. Enfin, nous sommes en discussion avec les responsables du programme de permis de vacances-travail en vue d’obtenir des permis supplémentaires pour les camps.

Lors de nos deux visites à Ottawa, nous avons rencontré des représentants de plusieurs ministères et cabinets, y compris les cabinets du ministre Jason Kenney (Emploi et Développement social) et du ministre Chris Alexander (Citoyenneté et Immigration). Ces deux ministères sont présentement responsables de superviser les changements au programme des travailleurs étrangers temporaires et d’approuver les exemptions pour des industries spécifiques. Le ministre Tony Clement a également du poids dans ces discussions et il a défendu notre cas auprès du ministre Kenney. Aussi souhaitons-nous remercier les camps qui ont écrit au ministre Clement pour le convaincre de prendre position sur cet enjeu : Camp Walden, Camp Manitou, Glen Bernard Camp, Camp Tawingo, Camp Tamarack, Canadian Adventure Camp, Camp Arowhon, Camp New Moon, The Taylor Statten Camps, Camp Wabun, YMCA Wanakita, Camp Bil-O-Wood, Centauri Summer Arts Camp, Camp Pathfinder, Camp Winnebagoe, Hockey Opportunity Camp et Camp Tanamakoon.

Par ailleurs, le gouvernement fédéral est conscient que nous espérons en arriver à une résolution dans les plus brefs délais, au plus tard d’ici février ou mars. Comme vous l’avez sûrement vu dans les médias au cours des derniers mois, l’enjeu des travailleurs étrangers temporaires est très délicat sur le plan politique, touchant de nombreux secteurs et industries de différentes façons. Nous avons l’intention de poursuivre le dialogue constructif en cours avec le gouvernement fédéral en vue d’en arriver à une entente qui sera favorable pour les dirigeants de camps.

Voici deux mises à jour importantes concernant les demandes de permis de travail :

  1. . Formation : Le gouvernement tiendra des formations à l’intention de l’industrie des camps sous forme de séances en personne ou de webinaires afin de répondre aux questions et accompagner les camps dans leurs démarches de demande de permis. Les dates de ces formations seront connues d’ici février.
  2. Affichage de postes : Nous recommandons aux camps privés qui se prévaudront du processus de demande de permis EIMT de commencer à afficher leurs annonces d’emploi d’ici la fin février. Les camps doivent afficher leurs postes disponibles à trois endroits, dont l’un peut être le site d’emplois d’une association provinciale des camps et l’un DOIT être le Guichet emplois du gouvernement fédéral : http://www.guichetemplois.gc.ca/accueil-fra.do?lang=fra. Les camps ontariens bénéficient d’une exception à cet égard et peuvent faire une demande EIMT avant que leurs annonces aient été affichées pendant quatre semaines : http://www.edsc.gc.ca/fra/emplois/travailleurs_etrangers/variations.shtml

Nous organisons notre prochaine ronde de réunions à Ottawa en janvier et, même si nous nous réjouissons de la réaction positive du gouvernement, nous savons qu’il reste beaucoup de travail à faire et que nous pourrions avoir besoin de votre aide. Nous vous communiquerons tout développement important dans ce dossier au cours des mois à venir et vous ferons savoir si nous avons besoin de soutien additionnel.

Si vous avez des questions concernant ce qui précède, n’hésitez pas à communiquer directement avec Jonathan Nyquist (jonathan@go-nyquest.com) ou Mark Diamond (mark@manitoucamp.com).

Cordialement,

Mark Diamond, Jonathan Nyquist
Responsables du dossier des travailleurs étrangers temporaires, comité des relations gouvernementales de l’ACC

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
The CCA Communications Committee produces regular online content for Canadian camps.