Posts Tagged ‘Staff Hiring’

Message important de BackCheck

Posté le 14 novembre 2017 par CCA Communications Committee

Chers membres de l’ACC,

Alors qu’une autre saison de camp est maintenant derrière nous, nous tenons à vous remercier sincèrement de votre clientèle. Nous y attachons beaucoup d’importance et serions ravis de vous aider de nouvelles façons au cours de la prochaine année.

En plus de la vérification de casier judiciaire (myBackCheck), nous offrons les services suivants :

  • E-PIC, une vérification exhaustive des antécédents judiciaires (traitement en ligne facile, résultats en 24 heures)
  • Enquêtes de crédit avec vérification d’identité
  • Vérification de diplômes et de titres professionnels
  • Historique d’emploi
  • Références
  • Vérification du dossier de conducteur et du permis de conduire
  • Vérification de casier judiciaire à l’international

Vérification du dossier de conduite

La vérification du dossier de conduite est recommandée pour les employés qui auront à transporter des campeurs.

La vérification du dossier de conduite de Sterling Talent Solutions révèle les infractions au Code de la sécurité routière (ex. : excès de vitesse), les condamnations (ex. : conduite avec les facultés affaiblies), les suspensions et les interdictions au dossier du candidat. Elle ne fournit aucun renseignement sur les accidents, l’immatriculation ou l’historique des véhicules. Délai : un à dix jours ouvrables en fonction de la province (délai plus long au Québec).

La vérification de permis de conduire permet de vérifier si le candidat détient un permis de conduire valide. Elle est similaire à la vérification du dossier de conduite, mais moins exhaustive, et prend seulement 24 heures.

Vérification de casier judiciaire à l’international

Les employés et les bénévoles nouvellement arrivés au Canada devraient faire l’objet d’une vérification de casier judiciaire dans leur pays d’origine. Sterling Talent Solutions offre ce service dans 196 pays. Le délai et les frais varient d’un pays à l’autre. Communiquez avec votre chargé de compte pour obtenir des renseignements spécifiques.

Pour ouvrir un compte ou obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Linda Ferens :

(English) Sterling Talent Solutions offers complimentary webinars.

Posté le 8 mai 2017 par CCA Communications Committee

Désolé, cette information est uniquement disponible en anglais.

Grande nouvelle pour les camps de vacances!

Posté le 5 mai 2017 par Jonathan Nyquist

Après près de trois ans de travail acharné et de lobbying, le comité des relations gouvernementales de l’Association des camps du Canada est ravi de vous annoncer la création d’une nouvelle catégorie de permis de travail temporaire. Cette catégorie permettra aux travailleurs étrangers de travailler dans des camps de vacances sans avoir à se soumettre à l’exigence relative à l’étude d’impact sur le marché du travail : http://www.cic.gc.ca/francais/ressources/outils/temp/travail/unique/camp.asp.

Tous les travailleurs étrangers qui désirent obtenir un permis de travail temporaire pour travailler comme moniteurs de camps seront désormais placés dans cette catégorie. 

Les pages Web ci-dessous comprennent de l’information qui pourrait vous être utile. Leurs hyperliens ont été ajoutés à la nouvelle politique relative aux permis de travail pour les moniteurs de camps. On y retrouve notamment des renseignements sur une potentielle exonération des frais de permis de travail pour les travailleurs étrangers et les employeurs qui présentent des demandes au titre de cette catégorie.

Le processus menant à la création de cette politique a été une entreprise majeure et les nouvelles directives auront une incidence cruciale sur le recrutement de personnel à l’étranger. Cela nous permettra également de continuer à constituer des équipes hautement qualifiées et diversifiées, et de créer dans les camps des communautés qui favorisent les échanges culturels. Nous sommes extrêmement reconnaissants envers les nombreux décideurs qui nous ont écoutés, qui ont cru en nous et qui nous ont soutenus tout au long de ce périlleux parcours. Les députés et les ministres suivants, de même que leur équipe, ont plaidé en notre faveur et remué ciel et terre pour nous aider :

Le ministre Ahmed D. Hussen et l’ancien ministre John McCallum, les députés Michael Levitt, Anthony Rota, Roland Parris (ancien conseiller principal en politiques du premier ministre Justin Trudeau), Marco Mendicino, David Graham, Anthony Housefather, Jamie Schmale, Ralph Goodale et Rodger Cuzner de même que la ministre Patty Hajdu.

Nous aimerions également remercier chaleureusement Mark Diamond et Jonathan Nyquist, qui ont mené ensemble cette initiative, ainsi que les membres suivants de notre association, qui ont consacré énormément de temps à cette cause : Barb Gray, Jonathan Pivnick, Adam Kronick, Sol Birenbaum, Leon Muszynski, Craig Perlmutter, Stephane Richard et Mike Sladden.

Soulignons également les efforts de l’entreprise de lobbying Tactix, qui nous a orientés et épaulés avec un professionnalisme exceptionnel tout au long de nos démarches.

Si vous avez des questions concernant l’exemption, n’hésitez pas à communiquer directement avec Jonathan Nyquist à l’adresse jonathan@go-nyquest.com

À très bientôt et bon camp!

Canada Summer Jobs

Posté le 9 janvier 2017 par CCA Communications Committee

Canada Summer Jobs provides funding to help employers create summer job opportunities for students. It is designed to focus on local priorities, while helping both students and their communities.

Canada Summer Jobs:

  • provides work experiences for students
  • supports organizations, including those that provide important community services; and
  • recognizes that local circumstances, community needs and priorities vary widely

Canada Summer Jobs provides funding to not-for-profit organizations, public-sector employers and small businesses with 50 or fewer employees to create summer job opportunities for young people aged 15 to 30 years who are full-time students intending to return to their studies in the next school year.

By way of five national priorities, CSJ also supports the following:

  • employers involved in the welcome and settlement of immigrants (including Syrian refugees) in Canada;
  • employers that hire Indigenous peoples;
  • opportunities in Science, Technology, Engineering and Mathematics (STEM) and Information, Communications and Technology (ICT);
  • employers involved in activities celebrating Canada’s 150th anniversary of Confederation; and
  • small businesses, in recognition of their contribution to the creation of new jobs.

More information is available on the Employment and Social Development Canada website.

The deadline to apply is January 20, 2017.

SterlingBackcheck prêt à servir les camps canadiens

Posté le 6 mars 2016 par CCA Communications Committee

SterlingBackcheck_Logo-01Transparent - CopyDepuis plusieurs années, les directeurs de camp à travers le Canada comptent sur SterlingBackcheck pour traiter des dizaines de milliers de vérifications de casiers judiciaires dans le cadre de leurs démarches d’embauche. Ces vérifications se commandent de façon très conviviale à partir d’une page de renvoi en ligne.

Rod Piukkala agit comme ressource pour les camps et les associations et est disponible pour répondre à vos questions. On peut le joindre à Rod.Piukkala@sterlingbackcheck.ca.

Le site web de SterlingBackcheck est le www.sterlingbackcheck.com.

Des nouvelles sur le Programme des travailleurs étrangers temporaires

Posté le 15 février 2015 par Government Relations Committee

Aux membres de l’ACC,

Nous souhaitons vous faire part d’un important changement au Programme des travailleurs étrangers temporaires qui doit entrer en vigueur très prochainement.

Le gouvernement a récemment annoncé que tout employeur qui embauche des étrangers dispensés du processus d’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) devra fournir des renseignements au sujet de son organisation et le formulaire d’offre d’emploi, en plus de payer des frais de 230 $. La mesure touche aussi les camps dispensés pour travail d’ordre charitable ou religieux. Voir l’avis du gouvernement pour plus de détails : http://www.cic.gc.ca/francais/ministere/media/avis/2015-02-09.asp.

Malgré tous nos efforts de communiquer avec le gouvernement sur ce dossier, nous ne savons pas encore si les frais seront facturés par travailleur individuel ou par employeur. Puisque les frais n’entrent en vigueur que le 21 février 2015, votre camp pourrait avoir intérêt à soumettre ses demandes de permis avant cette date. Le permis de travail lui-même, dont le travailleur étranger prend possession aux douanes, demeure sans frais.

Vous obtiendrez des renseignements concernant l’évaluation de votre admissibilité à une dispense d’EIMT en écrivant aux adresses ci-dessous (selon où vous êtes situé) :

Toronto (dessert l’Ontario, la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut)

Unités des travailleurs étrangers temporaires – Toronto
Courriel : TFWU-Toronto-UTET@cic.gc.ca

Montréal (dessert le Québec, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador)

Unités des travailleurs étrangers temporaires – Montréal
Courriel : CIC-QUE-SRTE@cic.gc.ca

L’équipe de lobbying de l’ACC sera de retour à Ottawa le 20 février pour poursuivre les démarches sur le dossier et continuer de développer des solutions à court et long termes pour notre industrie. Entretemps, si nous apprenons qu’il s’avère que les frais de 230 $ s’appliquent par employeur, rendant ces démarches moins urgentes, nous vous le ferons savoir à la première occasion.

Nous pourrions faire appel à votre aide pour solliciter l’écoute du gouvernement sur cette question, mais nous recommandons d’attendre jusqu’à ce que de nouvelles informations soient connues suite à la réunion de la semaine prochaine.

Toute question concernant ce dossier peut être adressée à Jonathan Nyquist (jonathan@go-nyquest.com) ou Mark Diamond (mark@manitoucamp.com).

(English) SterlingBackcheck: Canada’s Leading Background Check Provider

Posté le par CCA Communications Committee

Désolé, cette information est uniquement disponible en anglais.

Avez-vous commencé à embaucher?

Posté le 13 janvier 2014 par Catherine Ross

De l’affichage des offres d’emploi à la signature des contrats, la mise en place d’une équipe de moniteurs dans laquelle vous pouvez avoir confiance demande beaucoup de temps.

BackCheck peut vous aider à accélérer le processus. Pendant la saison 2013 (du 1er janvier au 28 octobre), BackCheck a traité plus de 2300 vérifications de casier judiciaire. Sept de ces dernières ont relevé des antécédents.

Pour en savoir plus sur les services de BackCheck, consultez la section des membres du site Web de l’ACC, le site Web de BackCheck ou communiquez avec la personne-ressource de l’ACC chez BackCheck, Rod Piukkala.

Offres d’emploi

Veuillez noter qu’en réponse aux demandes de membres, l’ACC publie des offres d’emploi à temps plein dans la section Offres d’emploi sous l’onglet Dirigeants de camp de son site Web.

BackCheck

Posté le 19 février 2013 par CCA Communications Committee

Les vérifications de casiers judiciaires (VCJ) font partie du processus d’embauche/de vérification dans l’industrie des camps.

BackCheck.caLa question que la plupart des employeurs de camp se posent est : « Quel type de VCJ canadien doit être effectué sur un bénévole potentiel/candidat à un emploi rémunéré? »

L’information suivante aide à mieux comprendre les types de services disponibles pour la VCJ, et lequel utiliser pour le processus d’embauche/de vérification. Actuellement la vérification de casier judiciaire (VCJ) canadien la plus communément effectuée dans l’industrie des camps est soit une VCJ via la base de données du CIPC, ou une VCJ qui comprend une vérification du secteur vulnérable (VSV) :

VCJ à partir du nom : – Une recherche (via la base de données du CIPC) de toutes les condamnations non-pardonnées, y compris celles de nature sexuelle.
Conformément à la politique récemment publiée de la GRC, une VCJ à partir du nom peut être effectuée par une société tierce accréditée (comme BackCheck) ou le service de police local où réside le candidat. BackCheck effectue la recherche via la même base de données que les services de police, en utilisant les services policiers canadiens opérant au sein des termes d’un protocole d’entente signé par le service de police, BackCheck et la GRC.

VCJ à partir du nom avec la VSV : – comprend ce qui suit :
– VCJ à partir du nom – Une recherche de toutes les condamnations non-pardonnées, y compris celles de nature sexuelle
– Vérification des infractions sexuelles pardonnées – Une recherche de toutes les condamnations pardonnées de nature sexuelle
– Information de la police locale – Une recherche des renseignements de la police locale

À l’heure actuelle, BackCheck peut effectuer :
– Une VCJ qui couvre toutes les condamnations non-pardonnées, y compris celles de nature sexuelle.
– L’information de la police locale via la base de données PIAF (hors condamnations, information générale)
– Confirmation des détails des condamnations énumérées par le candidat sur notre formulaire de consentement

La question devant être posée est « Quel type de VCJ canadien doit être effectué sur un bénévole potentiel/candidat à un emploi rémunéré? »

La réponse est : l’un ou l’autre, dépendamment de l’âge du candidat, ou si un renouvellement de la VCJ est effectué. En d’autres termes, tous les candidats n’auront pas besoin d’une VCJ avec la VSV.

Certains fournisseurs d’assurance ont fait des concessions à leurs clients nécessitant une vérification de casier judiciaire avec la VSV.

Qu’est-ce que cela signifie? La vérification de la base de données sur les délinquants sexuels réhabilités (VSV) n’est pas requise pour les personnes âgées de moins de 25 ans, ou, pour les personnes de 25 ans et plus qui ont déjà eu une VSV effectuée au cours des 5 dernières années à ce poste et ayant une autre VCJ effectuée. Seules les personnes de 25 ans et plus qui ont a) une VCJ effectuée pour la première fois, ou b) eu leur dernière VCJ effectuée il y a plus de 5 ans, devront se rendre à leur service de police local pour effectuer une VCJ avec la VSV. (Conformément à la politique du CIPC de la GRC, une VCJ avec la VSV doit être effectuée par le service de police local qui est situé dans la même juridiction où le candidat réside actuellement.) La plus jeune personne dans la base de données sur les délinquants sexuels réhabilités a 26 ans ; il n’y a donc aucune raison d’éprouver des retards et faire les empreintes digitales potentielles associés à la VSV lorsque la VCJ et la recherche PIAF retournent ces éléments. Ils ne sont pas des délinquants sexuels réhabilités.

Nous vous suggérons les recommandations suivantes concernant les vérifications de casiers judiciaires :

Pour tous les candidats âgés de 18 à 25 ans, vous pouvez commander une VCJ (y compris l’information de la police locale) par l’intermédiaire de BackCheck – BackCheck recherche l’information de la police locale dans tous les systèmes de dossiers des services de la police locale pour les infractions graves. Vous pouvez également demander au candidat de se présenter à leur service de police local.

Pour les candidats de 25 ans et plus ayant effectué une VSV à ce poste et qui est dans les dossiers de votre organisation au cours des 5 dernières années, vous pouvez utiliser la VCJ et l’information de la police locale par l’intermédiaire de BackCheck.
Vous pouvez également demander au candidat de se présenter à leur service de police local.
– L’option ci-dessus est dû au fait que si une VCJ antérieure avec une VSV a été effectuée au cours des 5 dernières années et que les résultats étaient « favorables » une vérification de la base de données sur les délinquants sexuels réhabilités n’est pas nécessaire. Même si le candidat a eu des convictions depuis la dernière VCJ/VSV, la personne dans ce cas devra attendre un certain nombre d’années après la date de la condamnation avant d’obtenir une demande de pardon, si en réalité accordé.

Pour les candidats de 25 ans et plus qui n’ont pas effectué une vérification de casier judiciaire ou une VSV par votre organisation au cours des 5 dernières années – Veuillez demander au candidat de se présenter à leur service de police local où ils résident actuellement pour effectuer une VCJ qui comprend une VSV.

Veuillez noter : Lorsque vous utilisez BackCheck, un service de police canadien accrédité et agréé contracté par BackCheck, effectuera les réelles vérifications de casiers judiciaires.

Pour résumer, vous pouvez effectuer une VCJ à partir du nom soit par un tiers (comme BackCheck – qui fera également la recherche d’information auprès de la police locale) ou soit par le service de police local du candidat.

Pour effectuer une VCJ avec la VSV, le candidat doit se présenter au service de police local où il réside actuellement.

Veuillez vérifier auprès de votre société d’assurance si elle accepte une VCJ sans la VSV selon les recommandations ci-dessus.

Les recommandations susmentionnées sont également utilisées et recommandées par les fournisseurs d’assurance, comme Robertson Hall d’assurance, les entreprises et les organisations, comme la corporation des services en éducation de l’Ontario,  et Winning Kids Inc (la société qui a créé le plan planifions pour protéger).

Les avantages du processus en ligne de vérification de casier judiciaire sans support papier de BackCheck sont :
– Format en ligne sans support papier
– L’organisation et le candidat reçoivent les résultats via un compte en ligne en toute sécurité.
– Le candidat peut facilement compléter la vérification d’identité par l’intermédiaire de Postes Canada à l’une des 5000 succursales participantes.
– Le candidat conserve une copie de leur vérification de casier judiciaire, dont ils peuvent partager gratuitement avec d’autres organisations.
– La garantie des résultats disponibles en un jour ouvrable.
– Un système de livraison en ligne infalsifiable empêchant la manipulation numérique des documents.
– Des options de paiement flexibles permettant le paiement soit par le candidat ou l’organisation.
– Des résultats déterminés par nos partenaires de police en utilisant la base de données CIPC de la GRC.
– En respect avec les lois sur les droits de la personne et la protection de la vie privée du Canada.
– BackCheck fera un don à l’Association des camps du Canada pour chaque VCJ effectuée
– Recommandé par et membre de l’ACC depuis 2006

Excellentes nouvelles! Les totaux sont là, et TELUS fera un don de plus de 15.000 $ pour aider des enfants défavorisés à partir en camp à travers le pays en 2013!

Cela est dû au fait que pour chaque VCJ commandée via BackCheck pour les camps membres de l’ACC, TELUS fait un don de 5.00 $ par VCJ effectuée pour les diverses associations provinciales de camps d’où provient la VCJ.

Pour en savoir plus ou pour commencer à utiliser le service de vérification de casier judiciaire de BackCheck, veuillez contacter Jean-Guy Frenette au 514-826-6827 ou par courriel jgfrenette@backcheck.ca

BackCheck et TELUS, un partenariat gagnant!

Posté le 15 janvier 2013 par Catherine Ross

Catherine Ross, agente de communications BackCheck - background service checks for summer camps - Canadian Camping AssociationEn 2012, BackCheck a traité un total de 3 072 vérifications de casier judiciaire pour 128 camps et associations de camps à l’échelle du pays, en augmentation par rapport aux 485 vérifications effectuées en 2011. De ce nombre, 4,5 % des vérifications ont révélé un dossier non vierge, une attestation de l’importance de cette étape dans le processus d’embauche d’un camp. En plus d’offrir aux camps un service nécessaire, efficace, sans papier et économique, BackCheck remet 2 $ à l’ACC pour chaque vérification. L’ACC remet à son tour la moitié de cette somme aux associations provinciales pour chaque demande de vérification soumise dans leur province. Tout le monde est gagnant! Cette année, BackCheck a formé un partenariat avec TELUS sous l’impulsion de Brian Ward-Hall, responsable du compte de l’ACC chez BackCheck. TELUS versera 5 $ aux associations provinciales pour chaque demande de vérification soumise dans leur province. Les fonds serviront à envoyer au camp des enfants handicapés ou défavorisés. La contribution de 15 360 $ versée par TELUS en 2012 permettra à des centaines de campeurs de découvrir le camp en 2013. Collectivement, le généreux soutien de BackCheck et TELUS s’est traduit par une collecte de 21 504 $ en 2012. Choisir les services de BackCheck, c’est offrir aux jeunes dans le besoin le privilège d’aller au camp. Communiquez avec Brian Ward-Hall lorsque vous entamerez vos démarches d’embauche en 2013. Vous serez bien servis et ferez sourire de nouveaux campeurs. Catherine Ross, agente de communications