Article

Étonnant tout de même ce qu’on peut trouver en fouillant un peu

Posté le 12 avril 2011 par spreston

Peter et Barb Gilbert

Un centre familial urbain célèbre son centenaire en 2011. En fouillant dans de vieux papiers, on a découvert que le centre exploitait un camp d’été de 1918 à 1970 à un célèbre domaine de villégiature d’une illustre famille canadienne en bordure d’un lac. L’un des membres de la famille avait été le principal bienfaiteur et pilier du camp pendant la majeure partie de son existence. On n’en savait pas plus.

On nous a demandé de pousser plus à fond les recherches dans l’espoir d’en apprendre davantage sur le camp.

Rien n’indiquait que le camp était affilié à l’association provinciale des camps. Il n’y avait rien non plus dans les archives de la Trent University.

Nous avons rejoint un bon  ami qui est membre du conseil d’administration d’une fondation créée par une famille du même nom et appartenant au même type d’entreprise.

Il arrive parfois d’avoir la chance de son côté.

Son frère et lui sont des descendants. Ils se souviennent tous les deux du camp, même s’ils n’y ont pas participé. Ils nous ont autorisés à contacter l’archiviste qui effectuait des recherches sur leur famille et à orienter nos recherches aux archives municipales pour en apprendre davantage sur leur famille, leur entreprise et leur œuvre de charité.

À partir de ces sources, le comité a pu accéder à une foule de documents percutants. L’archiviste s’est aussi souvenu de vieux films, photos et souvenirs qu’il avait aperçus quelque part. Des recherches dans l’immeuble du centre familial ont permis de découvrir une boîte cachée à l’arrière d’une armoire d’entreposage. Tout y était, y compris des films des campeurs et du camp, en noir et blanc des années 1920, jusqu’aux années soixante, en super 8 couleur. Ces articles en eux-mêmes constituent un trésor historique. Heureusement pour les gens du centre familial aujourd’hui, on a décidé de conserver tous ces vieux documents qui remontent à la fermeture du camp, il y a quarante ans.

Leur camp aura désormais sa place dans les activités et présentations. Tous ceux qui participeront aux célébrations du centenaire pourront ainsi retracer l’histoire et les origines ancestrales du camp.

Mais ce qui aura l’heur de plaire aux futurs chercheurs, c’est que le comité s’est offert pour reproduire tout le matériel recueilli et l’offrir aux Archives de la Trent University au terme des célébrations.

Ce camp, qui est fermé depuis longtemps, avait ouvert ses portes à l’époque des pionniers des camps organisés pour enfants. Il offre maintenant un matériel d’archive qui sera fort précieux pour illustrer les débuts des camps au Canada.

Et qui sait si les documents en votre possession sur votre camp ne prendront pas une importance historique dans quarante ans?

Peter et Barb Gilbert, 613-475-1689 ou pbgilbert@me.com

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
spreston@sixsix8.com'
at