Article

Tremplin Santé

Posté le 10 janvier 2016 par Catherine Ross

Shape Up Canadian Camping Association Ryerson Day Camps

Lors d’échanges avec des médecins, des chercheurs et des cardiologues, M. Henri–Paul Rousseau, président du conseil et fondateur de Tremplin Santé, a été frappé par la détérioration de l’état de santé des jeunes Québécois. Arrivé à la conclusion qu’il fallait prendre les mesures nécessaires pour combattre la sédentarité et les mauvaises habitudes alimentaires, M. Rousseau a collaboré avec la Fondation des Camps Odyssée et Québec en Forme pour créer Tremplin Santé, un programme polyvalent conçu pour aider tous les types de camp d’été à intégrer de saines habitudes de vie.

M. Rousseau a choisi de collaborer avec des camps pour mettre en œuvre le programme Tremplin Santé, car « ce sont des milieux stimulants où les jeunes ont du plaisir à être plus actifs et à mieux s’alimenter ». « L’émulation joue un rôle essentiel et les jeunes sont souvent plus influencés par un animateur de camp qu’ils admirent. »*

Tremplin Santé a été lancé en 2012 à titre de projet pilote dans 12 camps du Québec. En 2015, le programme avait été adopté par 343 camps dans tout le Québec, et dans huit camps pilotes en Ontario. En 2016, il est prévu d’offrir le programme à plus de camps en Ontario. Lentement mais sûrement, en vue de maintenir la qualité du programme, M. Rousseau compte bien proposer Tremplin Santé à des camps à l’échelle du pays.

Le programme s’appuie sur des activités ludiques qui inspirent les jeunes à adopter de saines habitudes pour toute la vie. Sans frais pour les camps, le programme offre une formation d’une journée au personnel, notamment aux responsables du service alimentaire, des ressources (des fiches de jeux et d’activités), du soutien au moyen de téléconférences et l’évaluation par des chercheurs indépendants. Les premiers résultats indiquent « une hausse de la durée et de l’intensité de l’activité physique dans la programmation quotidienne des camps »; les « responsables du service alimentaire s’efforcent de limiter le sel, le sucre et la teneur en gras des aliments, et à servir plus de fruits et de légumes »; enfin, les « camps en font davantage pour tenir les parents informés de ces initiatives et les sensibiliser aux saines habitudes de vie. »*

Les camps sont encouragés à fixer des objectifs modestes, réalistes pour assurer la réussite du programme. Le but ultime est d’avoir une population de jeunes personnes en meilleure santé et plus heureuse qui pourra atteindre tout son potentiel.

Voici le témoignage de M. Mike Stewart, coordonnateur du Ryerson Summer Day Camps, participant au projet pilote de 2015 : « Nous avons eu beaucoup de plaisir à travailler avec les intervenants du programme Tremplin Santé cette année. Cela a été tout un défi pour nous car notre personnel a dû analyser la programmation de manière différente, ce que j’ai beaucoup aimé. Les intervenants ne sont certes pas avares quant aux ressources offertes, et leur soutien est fantastique. Quel programme formidable! »

À consulter : tremplinsante.ca

*Document de présentation de Tremplin Santé

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Communications Officer at Canadian Camping Association
Catherine's lifelong love of camping began in 1953 when she accompanied her mother, the new camp cook, to Camp Tanamakoon in Algonquin Park. She remained at Tan until 1978 as a camper and in several staff roles. After five years as a teacher, in 1979, Catherine and her husband George purchased Camp Mi-A-Kon-Da for girls in Parry Sound, Ontario which they owned for 20 years. Catherine has served on the Board of the Ontario Camps Association, and is Past President of the Society of Camp Directors. She is currently Communications Officer on the Board of the CCA. She is past editor of Camps Canada, published by the CCA, and the OCAasional News, the newsletter of the OCA. She is the author of four publications. Her articles on camping have appeared in numerous magazines.