Les camps changent les vies

À ne pas en douter, les camps font vivre des moments uniques à tous ceux qui les fréquentent.  En effet, chaque année, les camps accueillent des enfants et de jeunes gens de tous horizons. D’étrangers qu’ils sont au début de leur séjour, ils apprennent à vivre ensemble, à se connaître et à s’entraider sous l’oeil bienveillant de moniteurs et de directeurs. Loin de leur famille et dans un milieu naturel, les campeurs tissent des liens et forment une communauté. Au fur et à mesure que les campeurs se lient les uns avec les autres, ils gagnent en serviabilité, en patience, en respect, en tolérance, en confiance, en autonomie et en aptitude.

Des campeurs racontent leur expérience

« Je n’avais jamais vécu une telle expérience. J’y ai appris que vivre, c’est se forger une personnalité. » – Brook

« Avant, j’étais un enfant bien ordinaire qui ne faisait jamais rien de bien excitant, qui n’osait pas vivre de nouvelles aventures. Tout cela a changé depuis mon séjour au camp. Là-bas, j’ai vécu ce que tous les enfants devraient vivre au moins une fois dans leur vie. » – Tabitha

« Les amitiés que j’y ai nouées me suivront à jamais. » – Ryan

Le témoignage inspirant de campeurs ayant des besoins spéciaux

« Il n’y a rien de mieux que d’aller au camp. En plus de bien y manger, j’y danse, je m’y amuse et je suis fière de moi. » – Nicole, jeune femme atteinte de spina bifide

« J’aime aller au camp parce que j’aide le personnel, ce qui me fait sentir important. J’adore nager dans la piscine… je peux y aller sans mes parents. Je m’y sens en sécurité. Je serais vraiment triste si je ne pouvais pas y aller tous les ans. » – Chad, jeune homme atteint du syndrome de Down

« Il n’y a qu’un mot pour résumer les camps : GÉNIAL! Au fil des ans, j’ai fait la connaissance de gens formidables et je me suis fait beaucoup d’amis. » – Riel, campeur adulte atteint de paralysie cérébrale de type spastique. Pour parler, il tape sur un clavier d’ordinateur à l’aide d’un dispositif attaché à son front.

« Là-bas, personne ne me juge. On me traite en égal. Le camp a changé ma vie, car c’est là que j’ai appris à aimer les autres et à m’aimer. » – Kim, jeune adulte atteinte d’un léger trouble cognitif

« Mon séjour au camp constitue le moment fort de l’été, voire de l’année! Les moniteurs sont marrants et savent comment s’y prendre pour que l’expérience soit mémorable. » – Paige, jeune adulte atteinte de spina bifide. Elle mène une vie active, et ce, même si elle se déplace en fauteuil roulant.

Ce qu’en pensent des parents

« Mes filles sont allées au camp en juillet. À leur retour, elles affichaient une attitude positive de la vie. Elles ont adoré leur expérience. De plus, elles ont appris à surmonter leurs peurs et ont tenté de nouvelles expériences. » – Mme Neil

« Notre fils n’aurait pu vivre une plus belle expérience. Depuis son retour, il déborde de confiance. » – M. et Mme Gutierrez

« Mon fils a tellement plus confiance en lui depuis qu’il est allé au camp. Il est non seulement plus serviable, mais en plus il est devenu un modèle pour ses frères et sœurs et ses cousins. » –Mme Queen

Les camps sont aussi formateurs pour les moniteurs

Counsellor and campers - Canadian Camps, Canadian Camping Association« Chaque fois que je regarde les photos de mes deux premières années au programme de leadership, je suis fier de mes réalisations. » – Darin

« Ce que je retiens de mes étés à travailler comme monitrice? C’est là que j’ai appris qui j’étais et ce que je voulais faire de ma vie, qu’il est important de se donner des défis et de ne pas rougir de honte parce qu’il faut, à l’occasion, s’y prendre à deux fois pour réussir quelque chose. J’ai également appris à collaborer, à donner mon point de vue, à travailler de façon autonome et à accepter les consignes d’autrui. » Andrea

« Après une journée éprouvante, je me rappelle toutes les leçons que j’ai apprises lors de mon séjour au camp. Les mots me manquent pour dire à quel point le camp a changé ma vie. » Kimberley