Article

Recherche à l’échelle mondiale, par le Dr Stephen Fine

Posté le 25 novembre 2009 par spreston

Dans le cadre du 10e Biennial Research Symposium de la Coalition for Education in the Outdoors (CEO) qui aura lieu du 15 au 17 janvier 2010 au campus Bradford Woods de l’Université de l’Indiana, le Dr Stephen Fine présentera la communication intitulée « Favoriser le développement de la citoyenneté mondiale par l’expérience des camps : une étude comparative réalisée en Amérique du Nord et en Asie centrale » (Fostering Cosmopolitan Citizenship through Camp Experience: Comparative Research in North America and Central Asia), qu’il a rédigée en collaboration avec Tulshig Tuvshin de l’Association des camps de Mongolie. Stephen Fine est codirecteur du camp Hollows de Cookstown en Ontario. Tulshig Tuvshin est directeur général de l’International Children’s Centre, à Nairamdal en Mongolie, le plus gros camp du pays, fondé en 1978. Cette collaboration de Stephen et Tulshig a débuté au congrès de 2006 de l’American Camp Association à Chicago, grâce à l’International Camping Fellowship. Après quelques rencontres, Stephen a accueilli Tulshig au camp qu’il dirige dans le sud de l’Ontario, avant de visiter plusieurs camps en Mongolie, à l’invitation de Tulshig. Stephen et sa femme se sont donc rendus à Ulaanbaatar en Mongolie en 2007, où Stephen a prononcé une habitudes d’hygiène personnelle et d’un mode de vie sain […] les participants ont amélioré leurs aptitudes à communiquer, ils ont su s’accepter entre eux, peu importe l’origine ethnique ou la condition sociale, ils ont pris conscience de la valeur et de l’efficacité du travail d’équipe, en plus de développer leurs aptitudes à la planification et l’organisation. Cet apprentissage […] a permis également un approfondissement de la sensibilisation aux enjeux relatifs à la qualité de l’air et de l’eau, tant à l’échelle locale que mondiale, à l’importance du contact avec la nature et à l’engagement pour la responsabilité environnementale. » L’étude conclut ainsi : « Afin de favoriser le développement de citoyens du monde, peut-être doit-on faire de la participation à des camps un volet obligatoire de l’éducation internationale […] Les camps offrent aux jeunes des possibilités de développement positif, peu importe leur origine culturelle, et peuvent les aider à jouer un rôle plus actif aussi bien à l’échelle planétaire qu’au sein de leur collectivité. » sfine@alumni.utoronto.ca www.outdooredcoalition.org Catherine Ross, agente de communication, CCA/ACC

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
spreston@sixsix8.com'
at