Article

INTERVENTION URGENTE REQUISE DE LA PART DES CAMPS DU CANADA

Posté le 4 décembre 2009 par spreston

Chers collègues,

Vous êtes peut-être au courant de la décision récente de la GRC de bloquer aux entreprises comme BackCheck l’accès aux informations du Centre d’information de la police canadienne (CIPC). Cette décision nuit de façon importante à la capacité des camps de vérifier, rapidement et en profondeur, les antécédents de son personnel et de ses bénévoles.

De nombreux organismes au service des jeunes à l’échelle du pays, y compris l’Association des camps du Canada, sont en contact avec la GRC et leurs députés locaux afin d’exercer des pressions en faveur de notre position et de notre industrie.

Je vous encourage fortement à prendre quelques instants pour faire de même.

Vous trouverez ci-dessous un appel à l’action comprenant des renseignements supplémentaires (y compris un résumé de la situation, les coordonnées des personnes à contacter et des modèles de lettres), la liste des adresses courriel des députés et une copie de la lettre que j’ai fait parvenir à Peter Van Loan, le ministre de la Sécurité publique.

Merci à l’avance de votre appui dans cette démarche essentielle.

Jeff Bradshaw
Président de l’Association des camps du Canada

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
spreston@sixsix8.com'