Nouvelles

(English) A Great Health Care Resource to Add to your Camp Library

Posté le 17 avril 2018 par CCA Communications Committee

Désolé, cette information est uniquement disponible en anglais.

Appel de candidatures – présidence de l’ACC

Posté le 13 avril 2018 par CCA Communications Committee

L’Association des camps du Canada (ACC) sollicite des candidatures à la présidence du conseil d’administration de l’ACC.

Vous trouverez plus de détails sur cette belle occasion dans l’appel de candidatures.

Les candidatures doivent être reçues au plus tard le 30 avril 2018.

Offrez un nouveau programme à votre camp

Posté le 28 mars 2018 par CCA Communications Committee

En 2017, 23 camps et des milliers de campeurs à l’échelle du pays ont participé au Défi Bondar. Armés de leurs caméras et encadrés par des moniteurs formés (le matériel de formation est disponible en ligne et en format papier), les campeurs ont exploré, observé, apprécié et photographié la nature. Offrez ce beau programme dans votre camp cet été!

Les camps ont jusqu’au 1er mai 2018 pour s’inscrire.

Pour en savoir plus et pour vous inscrire : http://www.therobertabondarfoundation.org/the-bondar-challenge/summer-camp-bondar-challenge/

Appel à l’action à l’attention des camps – Research 360

Posté le 13 mars 2018 par Dr. Stephen Fine

Invitation aux directeurs de camps canadiens

Excellente occasion de faire la lumière sur l’impact des camps d’été sur les jeunes Canadiens

L’Association des camps des États-Unis travaille actuellement avec l’Université du Utah au projet de recherche Research 360, dont l’objectif est de déterminer si les camps, en tant qu’espace d’apprentissage, préparent les adolescents et les jeunes adultes aux études postsecondaires, au marché du travail et à la réussite. Le but et les méthodes du projet s’alignent sur les travaux du Conseil national de recherches du Canada en matière de préparation aux études postsecondaires et au marché du travail; cela signifie que les analyses portant sur les résultats de ce projet aideront les camps à s’inscrire dans le contexte plus large des programmes de développement jeunesse.

Nous sommes à la recherche de directeurs de camps d’un peu partout au pays désirant participer au projet Research 360 mené conjointement par l’Association des camps du Canada et l’Association des camps des États-Unis. Grâce au généreux financement de nos associations de camps de l’Alberta, de la Saskatchewan et de l’Ontario, l’ACC a maintenant les moyens de saisir cette belle occasion de réunir des données vitales sur les camps au Canada. Le sondage aura lieu au printemps 2018; la participation est gratuite.

Le projet portera principalement sur les nouveaux moniteurs embauchés pour la première fois pour la saison estivale 2018. Ces nouveaux moniteurs comprennent d’anciens campeurs, d’anciens membres des programmes d’aspirants-moniteurs et d’autres personnes ayant fréquenté les camps. Le consentement des parents n’est pas nécessaire pour les participants de moins de 18 ans. Le sondage sera rempli en ligne et soumis avant le début de la saison des camps; par conséquent, la collecte de données ne nuira pas à la programmation et à l’établissement des horaires de votre camp, puisque le personnel remplira le sondage en avril et en mai. Le projet de recherche porte sur l’ensemble du secteur des camps du Canada. Si vous souhaitez obtenir une analyse de données propre à votre camp, il faudra en assumer les coûts.

Pour en savoir plus sur les résultats de l’étape un du projet Research 360, rendez-vous à l’adresse : https://www.acacamps.org/resource-library/research/acas-youth-impact-study-phase-1-findings.

Le présent appel à l’action est limité dans le temps; veuillez y répondre avant le 30 mars 2018.

Si vous avez des questions, communiquez avec moi à l’adresse : sfine@alumni.utoronto.ca.

Stephen Fine, Ph. D.
Président de la recherche
Association des camps du Canada

Planter des arbres, un geste qui compte

Posté le 11 février 2018 par CCA Communications Committee

Pour la dixième année, l’ACC s’associe à Andrea Koehle Jones, directrice générale de la Fondation ChariTREE, pour offrir des semis d’arbre gratuits aux camps canadiens. Planter un arbre est un moyen puissant d’enseigner aux campeurs qu’ils ont le pouvoir d’agir concrètement en faveur de leur camp et de l’environnement. Cliquez ici pour apprendre comment participer.

Ce programme est ouvert à tous les camps canadiens, y compris ceux qui ont planté des arbres lors des années précédentes. Nous encourageons tous les camps à participer à ce beau programme.

Commande

Communiquez avec votre représentant provincial (indiqué ci-dessous) d’ici le 10 avril 2018 pour passer une commande, en prenant soin d’indiquer le nombre d’arbres et l’endroit où ils seront plantés. Vous avez le choix de commander de 40 à 800 arbres. Puisqu’Andrea commande les arbres de pépinières dans chaque province, les semis sont adaptés aux conditions de culture de votre province. Les arbres sont habituellement livrés dans des boîtes de carton contenant 20 arbres.

Livraison

Les arbres seront livrés au cours des deux dernières semaines de juin. Vous serez avisé par votre représentant de la date exacte et du lieu de cueillette dans votre province. Andrea s’est engagée à livrer l’ensemble de la commande de chaque province à un endroit, qui est choisi par le représentant provincial. Les camps sont responsables de chercher leur commande à cet endroit ou d’organiser la livraison vers leur camp. Selon l’expérience d’Andrea, le moyen le moins cher de livrer les semis est par autobus Greyhound. Si vous ne recevez pas votre commande à la date prévue, veuillez en aviser votre représentant provincial.

Les arbres peuvent être entreposés dans un endroit sombre et sec pour un maximum de deux semaines avant d’être plantés.

Responsabilités des camps participants

  • Accuser réception des arbres dans les plus brefs délais directement auprès d’Andrea (cette démarche se fait en ligne au http://www.charitree-foundation.org/resources-and-tools/tree-planting-project; les camps qui manquent à cette obligation deviendront inadmissibles au programme à l’avenir); Andrea a besoin de cette information afin de confirmer aux donateurs que les arbres sont utilisés à bon escient et solliciter des dons à l’avenir.
  • Planter les arbres avec leurs campeurs dans les deux semaines suivant leur réception.
  • Arroser les semis si le temps est sec.

Pour de plus amples renseignements sur Andrea Koehle Jones et la Fondation ChariTREE, visitez le site Web de la fondation au www.charitree-foundation.org.

Représentants provinciaux

Colombie-Britannique : Andrea Koehle Jones (andreakj452@gmail.com)

Alberta : Ted Lockie (Ted.Lockie@diabetes.ca)

Saskatchewan : Donna Wilkinson (donnaw@sasktel.net)

Manitoba : Kim Scherger (kimscherger@manitobacamping.ca)

Ontario : Jen Gilbert (jen@ontariocamps.ca)

Quebec : Jacqui Raill (info@ouareau.com)

Nouveau-Brunswick : John Savage (John@CampCentennial.ca)

Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard : Derek Mitchell (derekmitchell@venturepartner.ca)

.

Félicitations aux lauréats des prix de l’ACC!

Posté le 7 février 2018 par CCA Communications Committee

Nous sommes ravis d’annoncer les six lauréats des prix de l’ACC 2017 – des honneurs pleinement mérités!

Le programme national de prix de l’ACC récompense les réalisations et contributions exceptionnelles des dirigeants de camp, des camps, des associations et des institutions du Canada.

Saluons nos gagnants!

Skip Connett

prix Ron Johnstone pour l’ensemble des réalisations

Skip est propriétaire et directeur du Canadian Adventure Camp, qu’il a fondé en 1975 à Temagami, en Ontario. Depuis ce jour, il est un membre actif de l’Ontario Camps Association (OCA), ayant siégé plus d’une fois au conseil de celle-ci.

Très tôt, Skip a compris que le milieu manquait de visibilité. Il a donc réussi à obtenir de l’espace publicitaire tant pour l’OCA que pour les camps accrédités, présentés comme des services communautaires à la population.

Bénévole très actif dans plusieurs événements de l’OCA, il a aussi partagé son expertise lors des conférences tenues par l’organisation au fil des ans, et a agi comme mentor et conseiller pour bien des camps. Son parcours a d’ailleurs été salué par l’OCA, qui lui a décerné il y a quelques années le titre de membre honoraire à vie.

L’une des grandes réalisations de Skip aura été son rôle dans la mise en place d’un programme d’assurance pour les camps canadiens. Auparavant, ceux-ci étaient à la merci de compagnies qui pouvaient à loisir résilier une police sans trop fournir d’explications ou donner de préavis. Pour Skip, il était indispensable de trouver un courtier et un assureur prêts à servir convenablement le milieu des camps, à offrir des taux raisonnables à cette industrie à faible risque, et à la soutenir. Au nom de l’ACC, il a mis sur pied un comité responsable de ce processus. Sous la direction de Skip, ce comité a d’abord sondé les camps pour bien connaître les diverses polices souscrites et les historiques de réclamations, puis déniché une compagnie d’assurance prête à répondre aux besoins identifiés, qui a proposé une couverture jugée abordable et exhaustive par des conseillers.

Le comité a recommandé le recours à un courtier qui représenterait les camps; celui-ci demeure responsable du régime en place, régime que continuent de reconduire plus de 300 camps au Canada.

Quant à Skip, il demeure à la tête du comité d’assurance de l’ACC. On lui doit la création d’un programme qui protège les intérêts des camps, en plus de permettre aux camps accrédités d’attester leur sécurité à l’aide de données empiriques fournies par le courtier.

Harry et Gail Edwards

prix d’honneur Jack Pearse

Harry a été directeur général du Stillwood Camp and Conference Centre pendant plus de 20 ans. Il était constamment épaulé par Gail, qui a elle-même déployé son leadership en mettant son expertise relationnelle au service des autres membres du personnel et de la communauté dans son ensemble. Gail était aussi aux commandes de la salle à manger : grâce à son hospitalité sans pareille, le camp est devenu l’un des centres de réunions extérieures les plus prisés en Colombie-Britannique.

Lors de leur passage à Stillwood, Gail a encouragé Harry à s’investir bénévolement dans une foule de causes liées au milieu. L’une d’elles fut la création du Fellowship of Christian Camps, qui appuie et rassemble les professionnels des camps de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de l’État de Washington. Il siège depuis longtemps au conseil de l’organisation.

Il a aussi été membre du conseil d’administration de l’Association des camps du Canada, dont il a notamment occupé la présidence en 2012 et 2013. On lui doit le rayonnement accru de l’ACC auprès des camps de Colombie-Britannique.

Au fil de ses années de service, Harry a été au cœur de la croissance des camps en Colombie-Britannique et au Canada – il est une figure bien connue du milieu. Cependant, en Colombie-Britannique, tous savent que sans Gail et sa grande générosité, Harry n’aurait jamais pu avoir le même succès et la même influence.

Gabrielle Raill

prix d’honneur Jack Pearse

Professionnelle des camps depuis plus de 20 ans, Gabrielle a eu une grande influence sur le milieu au Québec, au Canada et partout dans le monde. Elle croit que les camps sont un moyen puissant d’aider les enfants et les jeunes à grandir, à apprendre et à se responsabiliser.

Depuis qu’elle travaille au Camp Ouareau, Gabrielle s’emploie à créer une communauté positive pour les filles et les jeunes femmes; on récolte aussi ailleurs le fruit de ses efforts.

Gabrielle a joué un rôle actif dans plusieurs projets et communautés :

  • Conceptrice et directrice des campagnes de marketing nationales de l’ACC (Grâce au camp et Au-delà du plaisir).
  • Ambassadrice canadienne de l’International Camping Fellowship.
  • Conférencière et animatrice d’ateliers sur des sujets comme la responsabilisation, la formation et le leadership d’influence lors d’événements tenus par des associations de camps provinciales du pays.
  • Conférencière représentant le Québec et le Canada lors de divers événements (congrès de l’American Camp Association, congrès Tri-State Camp et Mid States Camp de l’ACA et Congrès international des camps).
  • Cofondatrice contributrice des balados Camp Code et CampHacker.
  • Bénévole pour plusieurs projets et formations de l’ACQ, de l’OCA et de l’ACC.
  • Collaboratrice et mentor auprès de nombreux camps et professionnels du milieu (besoins de transition et de formation).

Shauna Joyce

prix d’excellence

Il y a 23 ans que Shauna participe activement au Camp Amy Molson (CAM). D’abord apprentie monitrice, elle a fini par rallier l’équipe de direction; elle est directrice générale depuis maintenant 14 ans.

Dans le cadre de ses fonctions, elle gère les affaires courantes, supervise le recrutement du personnel et des campeurs, assure la gouvernance et s’occupe des activités de financement, autant de tâches qu’elle mène avec brio. Mais son engagement va beaucoup plus loin puisqu’elle est de chaque séjour au camp, veillant à la bonne prestation des programmes et des activités. Elle le fait parce que les enfants lui tiennent à cœur et parce qu’elle est convaincue que la vie de camp a une influence positive sur leur développement. Son dévouement est hors du commun.

La contribution de Shauna ne se limite pas au CAM. Elle a été bénévole pour Global Camps Africa (Camp Sizanani) et a siégé au comité du congrès annuel de l’Association des camps du Québec. Plus récemment, elle a participé aux démarches organisées par Centraide afin d’évaluer l’influence des camps sur les jeunes vulnérables. Ce projet a mené à la création d’un modèle assorti d’indicateurs de rendement, d’outils d’évaluation et de méthodes de collecte et de diffusion de données.

Shauna a toujours été animée par une volonté d’aider les jeunes. Directrice d’une école primaire, elle a été bénévole pendant 10 ans pour l’organisme montréalais Dans la rue, qui vient en aide aux jeunes sans-abri. Elle a aussi œuvré auprès des jeunes vulnérables dans plusieurs autres contextes, notamment dans des foyers collectifs spécialisés dans le traitement de la toxicomanie et la protection de la jeunesse.

Julia Wagg

prix de reconnaissance spéciale

Force de la nature et femme de tête au sein de la communauté LGBTQ d’Ottawa, Julia avait découvert sa mission : aider les jeunes et leurs familles à traverser la période difficile qu’elle-même a connue en tant qu’adolescente lesbienne sortant du placard dans une petite ville du nord de l’Ontario.

Avec Holly Wagg – sa femme depuis près de 12 ans, qui rêvait de fonder un camp d’été LGBTQ –, elle a créé Camp Ten Oaks en 2005. Lors de cette première année, 22 campeurs se sont présentés. Maintenant, ils sont 100 à s’être inscrits pour l’été qui vient, et 65 à figurer sur une liste d’attente.
Il est presque impossible d’agiter le drapeau arc-en-ciel à Ottawa sans toucher quelqu’un qui a connu Julia personnellement, sait tout ce qu’elle a accompli ou est ami avec un participant du Camp Ten Oaks. Aucune initiative ottavienne n’a eu une telle incidence sur les familles et les jeunes LGBTQ du pays. C’est un travail à la fois magique et transformationnel.

Julia elle-même n’avait jamais participé à un camp d’été dans sa jeunesse, ce qui rend d’autant plus remarquable son enthousiasme à l’égard des routines et rituels quotidiens. « Son émetteur-récepteur bourdonnait sans arrêt, elle devait toujours garder sa planchette à pince à portée de main, mais elle remplissait avec entrain son rôle de directrice de camp… même quand elle devait aller repêcher une brosse à dents au fond d’une toilette extérieure ou réconforter un campeur qui s’ennuyait de sa famille », raconte Sonja Prakash, bénévole et membre du conseil lors des premières années du Camp Ten Oaks qui avait noué une grande amitié avec Julia.

Julia était une meneuse naturelle, très dynamique, mais c’était aussi une femme complexe. Elle tenait farouchement à ses valeurs, à un point tel qu’elle pouvait avoir du mal à faire des concessions.
Cette attitude l’a parfois mené à commettre certaines erreurs, mais elle a toujours su les assumer et en tirer des leçons.

À l’automne 2015, elle a commencé à souffrir fréquemment de douleurs à la poitrine et de saignements des gencives – c’est lors d’une visite à l’hôpital en janvier 2016 qu’elle a compris, au regard horrifié du médecin résident, que quelque chose de grave se passait. Le médecin a pris sa main et lui a annoncé qu’elle avait la leucémie, avant de fondre en larmes. Soulagée d’avoir enfin un diagnostic, aussi dévastateur soit-il, Julia a immédiatement repris le contrôle en offrant au jeune homme des conseils sur la manière d’annoncer des nouvelles du genre à ses patients.

Aux yeux de Holly, le plus grand héritage de Julia ne tient pas à la somme de ses distinctions et réalisations. Ce qui compte, c’est ce qu’elle a légué aux gens – ses gens – à qui elle a appris à devenir de meilleures versions d’eux-mêmes : « Elle pouvait voir en vous des trésors dont vous ne soupçonniez même pas l’existence. »

Malheureusement, Julia s’est éteinte en 2017, le Vendredi saint.

Merci à l’Alberta!

Posté le 30 janvier 2018 par CCA Communications Committee

Grâce à la générosité de l’Association des camps de l’Alberta, l’ACC a les moyens de participer au projet de recherche Research 360 de l’Association des camps des États-Unis à titre de suréchantillon canadien.

Cette étude d’impact longitudinale de cinq ans porte sur les bienfaits du camp (ex. : aptitudes relationnelles, travail d’équipe) et suit son influence à travers les études et la carrière des participants. Les résultats pourraient s’avérer très précieux pour sensibiliser le grand public à la valeur du camp.

Les camps qui aimeraient participer à l’étude sont invités à communiquer avec Dr Stephen Fine, président du comité de recherche de l’ACC, à sfine@alumni.utoronto.ca.

Un gros merci à l’Alberta pour sa généreuse contribution à cet important projet de recherche!

En savoir plus sur le projet Research 360 .

(English) U of T Researcher Seeks Participants

Posté le 23 janvier 2018 par CCA Communications Committee

Désolé, cette information est uniquement disponible en anglais.

Prix en argent pour l’EXCELLENCE EN RECHERCHE

Posté le 15 janvier 2018 par CCA Communications Committee

Directeurs, donnez aux étudiants, particulièrement ceux aux cycles supérieurs, qui font ou ont déjà fait partie de votre personnel, la chance de gagner.

Nous acceptons les articles de n’importe quelle discipline universitaire qui traite d’un sujet qui a rapport au camp.

Pour en savoir plus, consultez le document « Appel à communications 2018 », sur le site Web de l’ACC.

De nouveaux visages au Forum de leadership national de l’ACC 2017

Posté le 11 décembre 2017 par Catherine Ross

Fin novembre 2017, 23 dirigeants de camp se sont réunis pendant deux jours au Camp Elphinstone, à Sunshine Coast, dans la magnifique province de la Colombie-Britannique. Parmi eux se trouvaient cinq présidents provinciaux nouvellement élus et deux adjoints nouvellement nommés, tous désireux d’apprendre et d’échanger.

Le président Stéphane Richard nous a guidés à travers un programme chargé, qui portait sur des enjeux importants pour tous les camps du Canada.

Nous avons célébré nos réussites :

  • Grâce au travail accompli avec Tactix, une firme de lobbying, les camps sont désormais exemptés de l’obligation de réaliser une étude d’impact sur le marché du travail avant d’embaucher des moniteurs étrangers temporaires.
  • Deux fois par an, Tactix dresse un rapport de tous les projets de loi provinciaux et fédéraux susceptibles d’avoir des répercussions pour les camps. Cette vigie permet à notre industrie d’être proactive plutôt que réactive.
  • En novembre, Stéphane Richard et Donna Wilkinson ont offert avec succès la formation internationale pour les directeurs de camp à vingt-six participants, à Elphinstone.
  • Nous avons maintenant cinq formateurs qualifiés pour donner cette formation, dont deux sont bilingues, ce qui nous permettra de l’offrir dans les deux langues en 2018.
  • Gabrielle Raill, créatrice de la campagne de marketing nationale, Grâce au camp, nous a informés que nous avons dépassé notre objectif quant au nombre de camps participants à la première année. Avis aux autres camps : joignez-vous à nous MAINTENANT! Lorsqu’elle a été présentée au congrès international à Sotchi, en octobre 2017, la campagne a suscité un grand intérêt, ce qui ouvre la porte à d’éventuelles recettes. La phase 2 de la campagne, Au-delà du plaisir, devrait être lancée en février 2018.

Nous avons été invités à participer à deux importantes initiatives :

  1. Laurie Browne, Ph. D., directrice de la recherche de l’Association des camps des États-Unis, a présenté l’étude d’impact quinquennale novatrice de l’ACA, Research 360, et a invité l’ACC à y participer à titre de suréchantillon. L’étude a pour but de déterminer si et comment les expériences de camp préparent les jeunes à l’université, au monde du travail et à la vie adulte hors des camps. Nous devons décider si nous y participerons d’ici décembre 2017.
  2. Eric Shendelman, président de l’Association des camps de l’Ontario , a assisté à une réunion de la Coalition canadienne pour la prévention de la noyade et a offert de transmettre son rapport d’octobre 2017 au Forum de leadership national. Les coprésidents, Lisa Hanson Ouellette et Dr Steve Beerman, nous demandent de leur fournir des données sur les camps, les campeurs et les programmes offrant des activités sur l’eau. Eric fera parvenir aux provinces un sondage en ligne à cette fin.

Nous avons accepté de relever un défi :

Un nouveau comité cherchera différentes ressources pour nous permettre de continuer de financer les programmes et initiatives qui profitent à tous les camps. Le marketing, la recherche et le lobbying seront au cœur de nos démarches à l’échelle nationale. Si nous disposions de plus de fonds, nous pourrions accepter l’offre de l’Association des camps du Québec de traduire leurs nouveaux documents sur l’inclusion et les procédures d’urgence.