Nouvelles

Conversation pancanadienne

Posté le 20 mars 2017 par Catherine Ross

En janvier 2017, Mark Diamond, le président du comité de représentation de l’ACC, a convoqué une conférence téléphonique pancanadienne. Y ont participé : Bronco Cathcart (C.-B.), David Godwin (Sask.) Jonathan Nyquist (Ont.), Dara Kahne (directrice de camp de jour en Ontario), Jacqui Raill (Qc) Stéphane Richard et John Savage (N.-B.), et Dave Graham (N. É.).

Ils ont discuté du salaire minimum (maintenant obligatoire pour le personnel de camp dans certaines provinces), de la Loi sur la garde d’enfants et la petite enfance (qui crée certaines difficultés pour les camps de jour en Ontario) et du Programme des travailleurs étrangers temporaires (un problème persistant pour les camps à travers le pays). Quatre fois par année, le comité se réunit pour discuter d’enjeux dont toutes les provinces devraient être au courant afin que nous puissions nous préparer pour les changements législatifs à travers le pays. En fonction des renseignements partagés, le comité décide des dossiers sur lesquels l’ACC devrait être proactive en termes de lobbying ou de relations avec les gouvernements. Sur deux de ces appels, le consultant en relations gouvernementales embauché par l’ACC, Allan Young de Tactix, fait un bilan des changements législatifs en cours ou potentiels dans chaque province et au niveau fédéral.

Nous sommes redevables envers ce groupe d’intervenants qui travaille en notre nom pour nous permettre d’être proactifs plutôt que réactifs face aux changements aux lois et des politiques gouvernementales.

Des milliers de campeurs le font!

Posté le par CCA Communications Committee

En 2016, 26 camps et des milliers de campeurs à l’échelle du pays ont participé au Défi Bondar. Armés de leurs caméras et encadrés par des moniteurs formés (le matériel de formation est disponible en ligne), ils ont exploré, observé, apprécié et photographié la nature.

Offrez ce beau programme dans votre camp cet été!

 

 

Sterling Talent Solutions à votre service

Posté le 13 mars 2017 par CCA Communications Committee

En 2006, nous avons conclu un partenariat avec Sterling Talent Solutions (myBackCheck) afin de fournir aux camps partout au Canada une solution pratique, sécurisée et rapide pour la vérification des casiers judiciaires. Depuis, de nombreux directeurs de camp se fient à myBackCheck pour embaucher les meilleurs employés. Les vérifications sont effectuées en ligne et l’administrateur autorisé du camp reçoit les résultats directement dans les 24 heures.

Sterling Talent Solutions remet à l’ACC la somme de 2 $ pour chaque demande de vérification commandée par un membre. L’ACC remet ensuite 1 $ de cette somme à l’association provinciale. Sterling Talent Solutions a traité des milliers de demandes pour les camps canadiens.

Linda Ferens est la représentante de myBackCheck pour tous les membres de l’ACC. Si votre camp souhaite utiliser le service ou obtenir de plus amples renseignements, vous pouvez communiquer avec Linda directement à : linda.ferens@sterlingts.com ou sans frais à 1-866-999-6133.

Une ressource utile pour les infirmières de camp

Posté le 6 mars 2017 par CCA Communications Committee

Mary Casey Camp Nursing Circles of CareCamp Nursing – Circles of Care est écrit par Mary Casey, BScN PHN, infirmière de camp chevronnée et auteure primée.

Ce livre de référence pratique et complet comprend un chapitre très détaillé sur les procédures acceptées de traitement des maladies et des blessures. Le contenu et les principes présentés dans Camp Nursing – Circles of Care s’appliquent à tous les camps.

Commandez-le maintenant à www.volumesdirect.com ou communiquez avec Mary Casey à CampNursingbyMCasey@gmail.com.

 

Appel de communications pour le Prix d’excellence en recherche 2017 de l’Association des camps du Canada

Posté le 21 février 2017 par CCA Communications Committee

Directeurs de camps :

L’appel de communications 2017 de l’ACCPER est maintenant sur le site de l’ACC.

Veuillez porter l’appel de communications à l’attention du personnel ou des anciens impliqués dans la recherche portant sur le camping dans le cadre d’études ou de travail.

Prix d’excellence en recherche 2016 de l’Association des camps du Canada

Posté le 20 février 2017 par Catherine Ross

Mandi Baker
lauréate du Prix d’excellence en recherche 2016 de l’ACC

L’ACC est heureuse d’annoncer que Mandi Baker, Ph. D., de Griffith University (AUS), est la lauréate du Prix d’excellence en recherche 2016 de l’ACC, pour sa thèse de doctorat intitulée Becoming and Being a Camp Counsellor: a study of discourse, power relations and emotions.

Mandi a été campeuse, monitrice et directrice de programme dans le sud de l’Ontario. Elle a obtenu un diplôme en récréologie de l’Université de Waterloo et est présentement chargée de cours à l’École de gestion hôtelière internationale Blue Mountain de Torrens University, en Australie.

« Être moniteur dans un camp peut être une expérience immensément positive pour un jeune, écrit-elle. Cela peut l’aider à maturer et à mieux comprendre les besoins des autres. Par contre, la charge émotive qui se rattache au travail du moniteur peut aussi être difficile à gérer ».

La thèse de Mandi appelle les directeurs de camp à reconnaître les exigences du travail des moniteurs sur le plan émotif, physique et mental, et à offrir aux moniteurs un soutien à l’avenant.

Célébrez le 150e du Canada en plantant des arbres!

Posté le 13 février 2017 par CCA Communications Committee

Pour la neuvième année, l’ACC s’associe à Andrea Koehle Jones, directrice générale de la Fondation ChariTREE, pour offrir des semis d’arbre gratuits aux camps canadiens. Planter un arbre est un moyen puissant d’enseigner aux enfants qu’ils ont le pouvoir de faire un monde meilleur. Cliquez ici pour apprendre comment participer.

Ce programme est ouvert à tous les camps canadiens, y compris ceux qui ont planté des arbres lors des années précédentes. Nous encourageons tous les camps à participer au programme tout en célébrant le 150e de la Confédération.

  1. Commande
    Communiquez avec votre représentant provincial (indiqué ci-dessous) d’ici le 10 avril 2017 pour passer une commande, en prenant soin d’indiquer le nombre d’arbres et l’endroit où ils seront plantés. Vous avez le choix de commander de 40 à 800 arbres. Puisqu’Andrea commande les arbres de pépinières dans chaque province, les semis sont adaptés aux conditions de culture de votre région. Les arbres sont habituellement livrés dans des boîtes de carton contenant 20 arbres.
  2. Livraison
    Les arbres seront livrés au cours des deux dernières semaines de juin. Vous serez avisé par votre représentant de la date exacte et du lieu de cueillette dans votre province. Andrea s’est engagée à livrer l’ensemble de la commande de chaque province à un endroit, qui est choisi par le représentant provincial. Les camps sont responsables de chercher leur commande à cet endroit ou d’organiser la livraison vers leur camp. Selon l’expérience d’Andrea, le moyen le moins cher de livrer les semis est par autobus Greyhound. Si vous ne recevez pas votre commande à la date prévue, veuillez en aviser votre représentant provincial. Les arbres peuvent être entreposés dans un endroit sombre et sec pour un maximum de deux semaines avant d’être plantés.

Responsabilités des camps participants:

  • Accuser réception des arbres dans les plus brefs délais directement auprès d’Andrea (cette démarche se fait en ligne au Charitree-foundation.org ; les camps qui manquent à cette obligation deviendront inadmissibles au programme à l’avenir); Andrea a besoin de cette information afin de confirmer aux donateurs que les arbres sont utilisés à bon escient et solliciter des dons à l’avenir.
  • Planter les arbres avec leurs campeurs dans les deux semaines suivant leur réception.
  • Arroser les semis si le temps est sec.

Pour de plus amples renseignements sur Andrea Koehle Jones et la Fondation ChariTREE, visitez le site Web de la fondation au www.charitree-foundation.org.

Représentants provinciaux

Alberta : Ted Lockie (Ted.Lockie@diabetes.ca)
Saskatchewan : Donna Wilkinson (donnaw@sasktel.net)
Manitoba : Kim Scherger (KimScherger@manitobacamping.ca)
Ontario : Jen Gilbert (jen@ontariocamps.ca)
Nouveau-Brunswick : John Savage (John@campcentennial.ca)
Terre-Neuve-et-Labrador : Malcolm Turner (killdevil.camp@gmail.com)

.

Des directeurs de camp expérimentés font l’éloge du cours international des directeurs de camp

Posté le 5 février 2017 par CCA Communications Committee

Après avoir assisté en novembre 2016 au cours international des directeurs de camp (International Camp Directors Course [ICDC]) qui s’est tenu au Camp Tawingo, à Huntsville (Ontario), la directrice de camp Barb Weeden, qui cumule vingt-cinq années d’expérience, recommande à tous les directeurs de camp, qu’ils soient débutants ou chevronnés, de suivre ce cours. John Savage, propriétaire et directeur du Camp Centennial (Nouveau-Brunswick), partage cet avis. Voyez pourquoi ici : (lien). L’ICDC se donnera dans une autre province en 2017. Plus d’informations à venir sous peu.

Barb Weeden, directrice générale du Camp Sparrow Lake, écrit :

« Je suis très reconnaissante d’avoir pu suivre la formation de l’ICDC au Camp Tawingo en novembre 2016. C’était vraiment formidable de passer du temps avec d’autres professionnels des camps. Ce cours m’a confirmé que je n’arrêterai jamais d’apprendre et de réseauter! Il est tellement important de suivre les enjeux et les tendances de l’industrie et d’en parler avec nos pairs. J’aurais voulu avoir la chance de suivre ce cours quand j’ai commencé dans le métier, car il aborde tous les aspects de nos responsabilités. Le dernier matin du cours, nous avons même mis sur pied notre propre camp et présenté notre plan d’affaires à des “investisseurs de camps”! »

« Les vingt-cinq participants de notre classe venaient de partout au Canada, et deux d’entre eux venaient des États-Unis. Nous avons maintenant notre propre groupe Facebook et un nouveau réseau d’amis du milieu des camps. Colleen [Coutellier, de l’Ohio, ancienne présidente de l’American Camp Association], Donna [Wilkinson, directrice générale de la Saskatchewan Camping Association] et Jen [Dundas, directrice générale du Camp Couchiching] formaient une équipe formidable! Jorgi [John Jorgenson, directeur du Camp Tawingo et président de l’ICF] était un organisateur hors pair et il a su nous communiquer son enthousiasme pour le volet international du monde des camps. Nous avons tous adoré l’expérience, nous avons appris beaucoup et nous sommes repartis avec plein de ressources. »

John Savage chante lui aussi les louanges de ce cours : « Pour une industrie qui est si ancrée dans les relations interpersonnelles et le développement éducatif, il est vraiment inspirant de prendre part à un cours qui favorise à la fois ces liens et le professionnalisme des camps ».

L’ACC prévoit offrir un cours international des directeurs de camp en 2017. Les informations seront publiées dès qu’elles seront disponibles.

 

Lauréats des prix 2016 de l’ACC

Posté le 31 janvier 2017 par Catherine Ross

L’ACC est fière de rendre hommage aux leaders qui ont contribué de façon exceptionnelle au milieu des camps dans leur province et à l’échelle nationale.

 

Prix Ron Johnstone pour l’ensemble des réalisations

Joe Kronick
Membre du comité d’assurance de l’ACC depuis plus de 20 ans, Joe Kronick a joué un rôle de premier plan dans la mise en place des politiques que nous sommes aujourd’hui si fiers d’offrir à nos membres provinciaux et nationaux.

Joe faisait partie du premier regroupement d’intervenants qui voyaient que les camps avaient besoin de polices d’assurance spécifiquement adaptées à leurs besoins, ce que n’étaient pas les polices commerciales générales disponibles à l’époque.

Lorsque l’ACC a pris la décision d’offrir sa propre couverture aux camps accrédités, nous avons pu bénéficier de beaucoup des travaux qu’avaient faits Joe et son groupe. Nous étions par ailleurs enchantés lorsque Joe a accepté notre invitation de se joindre au comité d’assurance de l’ACC pour nous aider à peaufiner nos polices.

Joe a toujours travaillé sans relâche au sein du comité, prenant en charge des projets à presque chaque réunion. Toujours le premier à terminer ses mandats, il est une mine d’information et de sages conseils.

Prix d’honneur Jack Pearse

Mark Diamond

Président du comité des relations gouvernementales de l’ACC au cours des nombreuses dernières années, Mark a consacré d’innombrables heures à communiquer avec des fonctionnaires et rencontrer des groupes de pression pour donner voix aux camps touchés par les nouvelles règlementations gouvernementales. Il s’est notamment attaqué aux règlements sur les cartes de conducteur d’embarcation de plaisance et les travailleurs étrangers, ainsi qu’à la Loi sur la garde d’enfants et la petite enfance de l’Ontario. Membre du conseil de l’Association des camps de l’Ontario, il a mené en 2016 une initiative visant à permettre à des Canadiens nouvellement arrivés de séjourner gratuitement dans des camps de l’Ontario.

Prix d’excellence

Howard Martin

Howard a œuvré auprès des jeunes pendant plus de 55 ans. Ses travaux l’ont notamment amené à participer à des projets d’enseignement en Afrique du Sud, à Trinité-et-Tobago et auprès des Premières Nations du Québec. Il a également agi comme expert-conseil auprès de la Direction de la protection de la jeunesse du Nunavik pendant quatre ans.

Au cours des 35 dernières années, sa passion aura été le Camp Weredale, un camp d’été dans les Laurentides pour jeunes à risque de familles d’accueil et des services résidentiels des Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw à Montréal et autres organismes sociaux.

Fondé en 1934, Weredale est devenu dans les années 80 un camp pour jeunes handicapés du Centre d’accueil Horizon Jeunesse.

Dans les années 90, des programmes de soutien aux familles d’accueil ont été ajoutés pour venir en aide à cette clientèle en croissance.

Rob Tiessen

Rob est un mentor et un leader inspirant pour la communauté des camps de la Colombie-Britannique depuis de nombreuses années. Comme moniteur, responsable de programme et aujourd’hui directeur général, Rob continue de promouvoir le camp traditionnel pour tous les jeunes tout en créant un espace pour la diversité et les changements sociaux. Rob a toujours poussé pour que le Camp Squeah soit l’ami et l’allié des enfants et des familles autochtones locales. Bénévole de longue date de l’Association des camps de Colombie-Britannique, Rob a aidé pendant plusieurs années à planifier son congrès annuel.

Nick Kitchen

Nick dirige le cours provincial de canot du Nouveau-Brunswick depuis 15 ans. Ce programme a formé d’innombrables moniteurs et ainsi aidé les camps à répondre aux normes d’accréditation. Nick est le représentant du Nouveau-Brunswick chez Pagaie Canada et le défenseur des camps au conseil. Il travaille aujourd’hui en permanence au Camp Centennial et continue de participer activement au rayonnement des camps dans la province.

Kathy Koehler

Kathy et son mari Gary ont dirigé United Church’s Camp Kasota West pendant plus de 20 ans. Kathy a siégé à de nombreux conseils d’administration dans le milieu des camps, dont celui de l’ACC. Elle est présentement vice-présidente de l’Association des camps de l’Alberta.

Kathy est une leader forte et calme vers laquelle se tournent de nombreux intervenants du milieu des camps en Alberta et à travers le Canada pour obtenir des conseils et du soutien.

Campeurs transgenres

Posté le 23 janvier 2017 par Catherine Ross

Au cours des six dernières années, Ted Lockie, gestionnaire de camps et de programmes jeunesse dans l’Ouest canadien pour l’Association canadienne du diabète, s’est vu demander à trois reprises s’il accepterait un campeur transgenre. Il nous fait part de son expérience.

Que ce soit la première, la deuxième ou la troisième fois, lorsque des parents ont demandé à Ted Lockie, gestionnaire de camps et de programmes jeunesse dans l’Ouest canadien pour l’Association canadienne du diabète, s’ils pouvaient inscrire leur enfant transgenre au camp, il n’a pas hésité. Il a simplement demandé aux parents de lui dire si leur enfant préférait séjourner dans une cabine pour fille ou pour garçon. À chaque fois, il s’agissait d’un enfant de sexe féminin en transition vers le sexe masculin. M. Lockie était prêt à parier que le campeur ne ferait rien qui pourrait gêner ses camarades, parce que la situation serait avant tout difficile pour lui-même. Dans la plupart des cas, les autres campeurs n’étaient au courant de rien. Seuls le moniteur et l’équipe médicale étaient dans le secret.

M. Lockie n’a pas souvenir du moindre problème et n’a reçu aucun commentaire négatif de la part des autres parents. « Ce n’est pas un problème, il ne faut donc pas en faire un problème », a-t-il par ailleurs déclaré. Ce genre de situation ne préoccupe nullement M. Lockie, qui est issu de la génération du millénaire. Il pense toutefois que des directeurs de camp plus âgés pourraient se sentir gênés en raison de leur manque d’expérience auprès de jeunes transgenres. Il imagine aussi que le cas pourrait devenir très délicat s’il se présentait dans un camp où la direction est très religieuse, et n’accepte pas le changement de sexe.

M. Lockie est convaincu qu’en allant au camp, les jeunes transgenres disposent d’une excellente occasion d’apprendre à s’intégrer à la société, parce qu’il leur offre un cadre inclusif, ouvert et compréhensif. Ils s’habituent à utiliser des toilettes différentes, découvrent de nouveaux sports d’équipe et commencent même à s’ouvrir sur les changements qu’ils vivent.