Article

LA DIRECTRICE D’UN CAMP TRANSFORME UNE ÉGLISE EN UN NOUVEAU CENTRE ÉCOÉDUCATIF

Posté le 5 octobre 2010 par spreston

En 2007, Jocelyn Palm, directrice du camp Glen Bernard, en Ontario, a reçu le prix Ron Johnstone pour l’ensemble des réalisations en raison de l’importante contribution qu’elle a apportée au milieu des camps ontariens et canadiens. Il s’agit de la plus haute distinction décernée par l’ACC. Madame Palm n’avait pas l’intention de se reposer sur ses lauriers pour autant. En 2009, elle a mis sur pied le laboratoire Living Lightly Lab (réduire son empreinte écologique) sur le site du camp Glen Bernard. Ce bâtiment durable permet d’enseigner aux campeurs et aux étudiants à prendre soin de l’environnement. Par ailleurs, les installations du camp de madame Palm démontrent bien la volonté de cette dernière à réduire son empreinte écologique : les toilettes à chasse d’eau ont été remplacées par des toilettes à compostage, ce qui permet d’économiser des milliers de litres d’eau, l’eau des douches est chauffée par un système solaire et l’électricité des divers bâtiments du site est générée par l’énergie solaire.

En 2010, madame Palm a lancé un nouveau projet environnemental d’envergure lorsqu’elle a fait l’acquisition d’une ancienne église située à Sundridge, en Ontario.

L’Église anglicane Saint-Paul, située sur la rue principale du village de Sundridge, en bordure du lac Bernard et à l’opposé du camp Glen Bernard, a été mise en vente en raison du faible nombre de paroissiens ainsi que du manque de fonds nécessaires à son entretien. Étrangement, les destins de l’église Saint-Paul et du camp Glen Bernard se sont déjà croisés. En effet, le bâtiment original construit en 1888 a été ravagé par un incendie en 1960, et Mary S. Edgar, fondatrice et directrice du camp Glen Bernard, a fourni une bonne partie des fonds nécessaires à sa reconstruction cette même année. Ainsi, en faisant l’acquisition de l’église, madame Palm a en quelque sorte concilié la tradition de soutien à la communauté de madame Edgar et sa propre passion pour l’environnement. Ce projet vise à célébrer le 90e anniversaire du camp Glen Bernard, en 2011. Madame Palm souhaite transformer cette église en un nouveau centre écoéducatif (nom provisoire). Le centre contribuera à accroître le cachet écotouristique de la région ainsi qu’à mettre en œuvre des projets durables.

Une nouvelle autoroute à quatre voies, reliant Huntsville et North Bay, sera bientôt ouverte à la circulation et ne passera pas par Sundridge. La communauté du village sait qu’elle devra offrir des attraits uniques qui lui permettront d’attirer de futurs visiteurs. Dans cette optique, madame Palm sait que les résidents de la région, en prenant les mesures adéquates, doivent jouer un rôle important dans la préservation des eaux scintillantes du lac Bernard, et ce, au profit à la fois des habitants, des visiteurs et des campeurs de Glen Bernard.

Les membres de la communauté ont été invités à la réunion de consultation tenue le 9 avril 2010. Une quarantaine de citoyens intéressés provenant notamment des domaines de la santé, des affaires, de l’éducation et des services communautaires, y ont assisté. Lors de cette réunion, les citoyens ont discuté avec enthousiasme des diverses façons dont les activités de l’écocentre pourraient êtres profitables aux habitants de la ville et aux propriétaires d’entreprises. Tout d’abord, la priorité est de rendre le bâtiment pleinement accessible et plus écoénergétique. Par la suite, d’autres projets visant à introduire des programmes éducatifs et communautaires conformes à la mission du camp Glen Bernard, soit réduire l’empreinte écologique, seront mis en œuvre.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
spreston@sixsix8.com'