Author Archive

Nouveau cours de sécurité nautique pour les camps

Posté le 5 mai 2015 par Government Relations Committee

Aux camps de l’ACC,

Le comité des relations gouvernementales de l’ACC est fier et soulagé de diffuser cette très importante mise à jour sur le cours de sécurité nautique nouvellement approuvé pour les camps, sur lequel nous travaillons depuis quelques années. Nous sommes très heureux du résultat, bien qu’il arrive un peu tard, mais certainement à temps pour la saison estivale des camps.

Camp Marine Module Boating CourseLe nouveau cours vise à remplacer le Cours de formation sur les compétences des conducteurs de petits bâtiments (CFCCPB) et le Cours de formation aux fonctions d’urgences en mer A3 (CFFUM-A3) pour les bateaux de camp admissibles en vertu des conditions établies par Transports Canada. Certains bateaux de camp seront inadmissibles en raison de facteurs comme l’emplacement du camp et les dimensions des bateaux. La certification permettra aux conducteurs de bateau de transporter de 7 à 12 passagers plus l’équipage (plutôt que seulement six passagers) pourvu qu’ils détiennent également une carte de conducteur d’embarcation de plaisance (CCEP) et une certification de base en premiers soins, entre autres exigences. Le nouveau cours se donne sur une journée et demie et comprend un volet pratique. Certains camps pourraient être appelés à faire un supplément d’une demi-journée pour couvrir le chapitre 17 intitulé « Navigation » si Transports Canada estime que l’emplacement et les cours d’eau à parcourir justifient cette exigence.

Un Manuel de gestion de la qualité a été mis au point afin d’expliquer les détails entourant le programme du cours, les participants, les instructeurs, l’emploi de la nouvelle certification et les conditions susceptibles d’être exigées par Transports Canada par l’entremise du Bureau d´examen technique en matière maritime (BETMM) et tous les détails concernant les examens. Dès que la traduction sera achevée, les manuels et les formulaires seront disponibles sur le site web de l’ACC.

Grâce à la participation financière de l’Association des camps du Canada (ACC) et de plusieurs associations provinciales, le nouveau cours est offert gratuitement, à moins que les camps aient à embaucher quelqu’un pour le donner. Les détails concernant le processus d’accréditation des instructeurs (pour les employés de camp ou autres personnes qui possèdent les qualifications nécessaires) sont expliqués dans le Manuel de gestion de la qualité, mais les camps peuvent aussi embaucher des instructeurs déjà accrédités par Transports Canada en visitant les sites web de l’ACC et de l’Ontario Camps Association (OCA) pour obtenir leurs coordonnées. Le bureau de l’OCA assurera le suivi des instructeurs accrédités et des conducteurs de bateau certifiés (détails dans le manuel).

En plus de faire certifier les conducteurs de bateau par le biais de ce nouveau cours, les camps devront faire une demande auprès du BETMM pour leurs bateaux en suivant les procédures de Transports Canada.

La décision du BETMM exemptera officiellement les camps du CFCCPB et du CFFUM-A3 pour les bateaux de 7 à 12 passagers en permettant à la nouvelle certification de la remplacer.

En bref, si un camp souhaite que ses bateaux transportent de 7 à 12 passagers sans détenir les certifications CFCCPB et du CFFUM-A3, supposant que les bateaux sont déjà immatriculés au registre des bâtiments commerciaux, il doit prendre les démarches suivantes :

1 – Communiquer avec Transports Canada afin de démarrer le processus de demande pour une exemption auprès du BETMM. Une décision est prise pour chaque bateau et non pour chaque camp, donc plus d’une demande sera nécessaire selon le nombre de bateaux transportant de 7 à 12 passagers que possède le camp.

2 – Organiser un cours en :

  1. le faisant donner par un employé du camp accrédité par Transports Canada;
  2. embauchant un instructeur accrédité inscrit sur la liste sur les sites web de l’ACC et de l’OCA pour donner le cours;
  3. envoyant les conducteurs suivre un cours offert par un autre camp.

Nous vous invitons à faire parvenir vos questions à info@ontariocamps.ca. Nous y répondrons dès que possible. Nous mettrons également à jour le site web consacré au nouveau cours, car il y a aura certainement des renseignements importants à communiquer pendant la première année de la mise en place de ce nouveau processus de certification.

Les fonctionnaires et politiciens de Transports Canada qui ont permis à ce projet de se concrétiser sont trop nombreux pour être mentionnés, mais nous les remercions infiniment. Merci également aux responsables de la rédaction du manuel du cours, Ray Krick, et du manuel de l’instructeur, Jamie Gordon.

Merci de votre patience au cours des dernières années. Nous sommes très chanceux de pouvoir offrir ce cours à l’échelle du pays aux camps admissibles.

Craig Perlmutter

Vice-président et membre du c.a. de l’OCA

Comité des relations gouvernementales

Aux camps de l’ACC

Posté le 24 avril 2015 par Government Relations Committee

Aux camps de l’ACC,

Je communique avec vous au nom de l’Association des camps du Canada (ACC).

Nous avons besoin de votre aide. En raison de changements apportés dernièrement au Programme des travailleurs étrangers temporaires, il est devenu très difficile pour les camps d’embaucher du personnel des États-Unis et d’ailleurs dans le monde. Les camps canadiens se sont toujours targués d’employer des personnes matures, compétentes, venant de différents milieux et possédant toutes sortes d’expériences. Ces gens aident à créer une culture de diversité, de sécurité et d’entraide dans nos camps et à faire en sorte que nos établissements répondent aux normes les plus élevées. ll s’agit d’ailleurs souvent d’anciens campeurs. Les camps donnent la priorité aux employés canadiens, mais dépendent de travailleurs internationaux pour compléter leurs effectifs lorsqu’ils sont incapables de trouver des candidats canadiens qualifiés.

Avec l’augmentation coûts et des exigences logistiques, pour certains camps il sera à toutes fins pratiques impossible d’embaucher des travailleurs étrangers cet été et ultérieurement. Le gouvernement s’est initialement rallié à notre cause, mais a maintenant reporté des réunions prévues, est très lent dans ses communications avec nous et ne répond littéralement pas.

Nous demandons à tous les camps accrédités (que vous embauchiez ou non des travailleurs internationaux) de nous aider en contactant tout député conservateur que vous pourriez connaître, soit en envoyant une lettre exprimant vos préoccupations ou en téléphonant. Si vous avez des contacts proches ou une relation personnelle avec le ministre Alexander ou de n’importe quel autre député conservateur, veuillez contacter Mark Diamond (mark@manitoucamp.com) afin qu’il puisse déterminer la meilleure façon de communiquer avec cette personne pour qu’elle nous aide à faire valoir notre position.

Mark Diamond, propriétaire/directeur| Camp Manitou

Mise à jour – exemption EIMT pour camps d’ordre charitable ou religieux

Posté le 25 février 2015 par Government Relations Committee

Aux membres de l’ACC,

Nous avons d’importantes nouvelles concernant le permis de travail exempté d’EIMT auquel ont recours les camps d’ordre charitable ou religieux pour embaucher des travailleurs étrangers. Le nouveau processus de demande de permis est expliqué ici : http://www.cic.gc.ca/francais/ressources/outils/temp/travail/admissibilite/precis.asp. Il a également été annoncé que les frais relatifs à la conformité de l’employeur de 230 $ ne seront pas exigibles pour les employés de camps d’ordre religieux ou charitable qui gagnent moins que le salaire minimum.

Même s’il s’agit d’une grande victoire pour notre industrie, notre équipe de lobbying a encore beaucoup de travail à faire pour assurer que tous les camps disposent d’une solution adéquate pour embaucher leurs employés internationaux. Nous vous tiendrons au courant de ses efforts, mais n’hésitez pas à communiquer avec Jonathan Nyquist (jonathan@go-nyquest.com) ou Mark Diamond (mark@manitoucamp.com) si vous avez des questions.

Des nouvelles sur le Programme des travailleurs étrangers temporaires

Posté le 15 février 2015 par Government Relations Committee

Aux membres de l’ACC,

Nous souhaitons vous faire part d’un important changement au Programme des travailleurs étrangers temporaires qui doit entrer en vigueur très prochainement.

Le gouvernement a récemment annoncé que tout employeur qui embauche des étrangers dispensés du processus d’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) devra fournir des renseignements au sujet de son organisation et le formulaire d’offre d’emploi, en plus de payer des frais de 230 $. La mesure touche aussi les camps dispensés pour travail d’ordre charitable ou religieux. Voir l’avis du gouvernement pour plus de détails : http://www.cic.gc.ca/francais/ministere/media/avis/2015-02-09.asp.

Malgré tous nos efforts de communiquer avec le gouvernement sur ce dossier, nous ne savons pas encore si les frais seront facturés par travailleur individuel ou par employeur. Puisque les frais n’entrent en vigueur que le 21 février 2015, votre camp pourrait avoir intérêt à soumettre ses demandes de permis avant cette date. Le permis de travail lui-même, dont le travailleur étranger prend possession aux douanes, demeure sans frais.

Vous obtiendrez des renseignements concernant l’évaluation de votre admissibilité à une dispense d’EIMT en écrivant aux adresses ci-dessous (selon où vous êtes situé) :

Toronto (dessert l’Ontario, la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut)

Unités des travailleurs étrangers temporaires – Toronto
Courriel : TFWU-Toronto-UTET@cic.gc.ca

Montréal (dessert le Québec, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador)

Unités des travailleurs étrangers temporaires – Montréal
Courriel : CIC-QUE-SRTE@cic.gc.ca

L’équipe de lobbying de l’ACC sera de retour à Ottawa le 20 février pour poursuivre les démarches sur le dossier et continuer de développer des solutions à court et long termes pour notre industrie. Entretemps, si nous apprenons qu’il s’avère que les frais de 230 $ s’appliquent par employeur, rendant ces démarches moins urgentes, nous vous le ferons savoir à la première occasion.

Nous pourrions faire appel à votre aide pour solliciter l’écoute du gouvernement sur cette question, mais nous recommandons d’attendre jusqu’à ce que de nouvelles informations soient connues suite à la réunion de la semaine prochaine.

Toute question concernant ce dossier peut être adressée à Jonathan Nyquist (jonathan@go-nyquest.com) ou Mark Diamond (mark@manitoucamp.com).