Archive for janvier, 2015

Le programme d’assurance de l’ACC pour camps accrédités

Posté le 26 janvier 2015 par Larry Bell

Canadian Summer Camp InsuranceL’ACC a constaté il y a plusieurs années que nombre de ses membres n’étaient pas adéquatement assurés pour certaines situations pouvant survenir dans un camp et que seulement quelques-uns étaient dotés d’une police adaptée aux camps. Pour offrir un service à ses membres et corriger une situation potentiellement désastreuse, l’ACC a mis sur pied le comité d’assurance, constitué de propriétaires de camp d’expérience soucieux de l’adéquation de la couverture en assurance des camps.

Le comité fut chargé d’élaborer une police qui répondrait aux besoins spécifiques des camps, permettrait à l’ensemble des camps accrédités de participer et garantirait, sauf circonstances atténuantes, qu’aucun camp ne perdrait sa couverture en raison de son dossier. Le comité a réalisé son mandat et, depuis la création du programme, travaille en étroite collaboration avec les courtiers de l’ACC pour conclure des ententes avec des assureurs de qualité aux meilleurs taux.

Le comité d’assurance souhaite que les membres de l’ACC soient au courant des nombreux avantages du programme.

Avantages du programme pour les camps de l’ACC :

1.  Notre courtière, Nancy Brown, en association avec Firstbrook Cassie and Anderson :

  • comprend le concept du programme et travaille sans relâche pour le maintenir
  • possède une compréhension approfondie de l’industrie des camps et de l’assurance
  • a offert et continue d’offrir des séances lors de nos congrès
  • est reconnue par le gouvernement fédéral comme la professionnelle du domaine lorsqu’il est question d’enjeux touchant le milieu des camps
  • offre des conseils aux comités des normes provinciales sur les enjeux de sécurité
  • est toujours prête à aider les camps à gérer accidents, incidents et réclamations
  • a autorisé des sous-courtiers à offrir le programme afin que les camps puissent avoir accès à la couverture sans changer de courtier

2.  David McKeon est le principal expert en assurances affecté au programme de l’ACC. Dave a géré presque chaque réclamation faite par les camps au cours des 15 dernières années dans le cadre du programme. Il connaît très bien l’industrie des camps et sous sa direction, les réclamations sont réglées de façon rapide, efficace et juste.

3.  Toutes les réclamations faites dans le cadre du programme ont été réglées ou sont en voie de l’être.

4.  Aucun camp accrédité ne s’est vu refuser une couverture. En revanche, certaines activités qui ne sont pas normalement accréditées peuvent faire l’objet de modalités spéciales.

5.  Ce programme a permis à l’ACC de se constituer un dossier rassurant pour les compagnies d’assurance.

6.  Nous offrons aux camps la couverture la plus étendue qui soit disponible, et ce, à des taux réalistes et raisonnables en raison de notre excellent dossier.

7.  Nous fournissons aux propriétés de camp une couverture pour les périodes où elles sont inoccupées (y compris pour charge de neige sur les toitures), qui n’est pas normalement offerte par les polices commerciales.

8.  Nos polices sont réellement adaptées aux besoins des camps. Elles aiguillent également les propriétaires et exploitants de camp dans leurs démarches de gestion des risques.

9.  À plusieurs reprises, le comité a fait appel à un conseiller indépendant en assurance pour étudier en détail nos polices d’assurance biens et responsabilité, y suggérer des améliorations et les maintenir à jour.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec la courtière Nancy Brown (nbrown@pathcom.com).

(English) Discover Your Adventure at Canada’s Top Summer Camps

Posté le 16 janvier 2015 par Erin McLaughlin

Désolé, cette information est uniquement disponible en anglais.

Les leaders de l’ACC définissent trois priorités au Forum de leadership national de novembre 2014

Posté le 11 janvier 2015 par Catherine Ross

Les 17 et 18 novembre 2014, 29 dirigeants du milieu des camps canadiens se sont réunis à l’occasion du Forum de leadership national au Holiday Inn de l’aéroport de Toronto. Étaient présents les membres du conseil d’administration de l’ACC, les présidents des associations provinciales, les directeurs généraux et les présidents de comités et groupes de travail nationaux.

Après avoir entendu les rapports des provinces et comités, les participants se sont penchés sur trois priorités : marketing, formation et lobbying.

Marketing

Liz Kovach, directrice générale de l’association du Manitoba, dirigera, avec l’assistance de Gabrielle Raille, déléguée québécoise de l’International Camping Fellowship (ICF), un groupe de travail formé de représentants provinciaux qui aura pour mandat de développer une campagne nationale de marketing. Avant de solliciter les services de professionnels, le groupe commencera par répondre à deux questions :

  • quel est le message?
  • qui est le groupe cible?

Formation

John Savage, représentant du Nouveau-Brunswick au conseil de l’ACC, s’engage, avec l’assistance de Sean Day, représentant du Québec, à organiser un stage de formation à l’intention des directeurs de camps canadiens au Nouveau-Brunswick à l’automne 2015 sous la direction de Jane McCutcheon et Jeff Bradshaw.

Lobbying

Mark Diamond, directeur du Camp Manitou, en Ontario, préside le comité de lobbying de l’ACC, formé au printemps 2014. La présidente de l’ACC, Jill Dundas, et Jonathan Nyquist, représentant de l’Ontario, en sont membres. Il est question d’élargir le comité de sorte qu’il regroupe un représentant de chaque province. On souhaite également qu’il joue un rôle de chien de garde auprès du gouvernement fédéral, défendant les intérêts des camps dans les projets de loi, et qu’il tienne les camps informés de la législation les affectant.

Dans le passé, l’ACC a réussi à négocier l’obtention d’une formation de conducteurs de bateaux spécifique aux camps qui est moins dispendieuse que le certificat de formation des conducteurs de petits bâtiments. Des décisions sont en train d’être prises concernant les modalités de prestation de la formation pour l’été 2015. Des discussions sont également en cours concernant les obligations en matière d’assurance pour les bateaux de camps.

Le comité se penche également sur les lois concernant les travailleurs étrangers. On souhaite que les exemptions actuelles pour organismes de bienfaisance et camps religieux soient maintenues et élargies à tous les camps. L’ACC assumera tous les coûts du lobbying autour des projets de loi fédéraux affectant les camps.

Nouvelles sur CCA lobbying concernant le programme des travailleurs étrangers temporaires

Posté le 5 janvier 2015 par CCA Communications Committee

Aux membres de l’ACC,

Nous espérons que vous vous portez bien et avez passé un excellent temps des fêtes. Nous sommes heureux de vous présenter une mise à jour sur nos efforts de lobbying liés au Programme de travailleurs étrangers temporaires. Nous sommes conscients que les modifications apportées à la fin de juin ont des répercussions pour de nombreux camps; sachez que nous travaillons fort pour résoudre les difficultés avec les gouvernements fédéral et provinciaux. Nous n’avons pas encore de solutions à rapporter, mais le gouvernement est à l’écoute et semble motivé à mettre en place un plan pour résoudre les défis qui nous occupent.

Nous avons aussi le plaisir d’annoncer que l’exemption actuelle pour employés internationaux travaillant dans des camps religieux ou de bienfaisance demeure en place. Ce permis sans frais peut être obtenu à un point d’entrée au Canada (à la frontière canadienne) ou par voie d’un nouveau processus de demande offert par Service Canada. Communiquez avec Jonathan Nyquist pour en savoir plus sur ce permis, le processus de demande ou l’admissibilité de votre camp (jonathan@go-nyquest.com). De plus, le permis de vacances-travail dont se prévalent de nombreux moniteurs internationaux est toujours valide pour tous les postes de camp. Pour une liste des pays offrant un programme vacances-travail, consultez le menu déroulant sous « Sélectionnez un pays pour voir les catégories qui s’offrent à vous » à la page suivante : http://www.cic.gc.ca/francais/residents/eic/index.asp.

Nous travaillons de près avec plusieurs ministères fédéraux sur une solution potentielle pour les camps non religieux à but lucratif. Nous exhortons le gouvernement à réduire les frais de demande pour une étude de l’impact sur le marché du travail (EIMT) pour les camps (les frais actuels s’élèvent à 1 000 $ par employé international, contre 275 $ l’année dernière et 0 $ l’année précédente) ainsi que de réduire les longs délais de traitement. Nous travaillons également avec le gouvernement en vue de créer un programme réciproque de permis de travail entre les États-Unis et le Canada, qui permettra à un nombre égal d’Américains de travailler dans des camps canadiens et de Canadiens dans des camps américains. Enfin, nous sommes en discussion avec les responsables du programme de permis de vacances-travail en vue d’obtenir des permis supplémentaires pour les camps.

Lors de nos deux visites à Ottawa, nous avons rencontré des représentants de plusieurs ministères et cabinets, y compris les cabinets du ministre Jason Kenney (Emploi et Développement social) et du ministre Chris Alexander (Citoyenneté et Immigration). Ces deux ministères sont présentement responsables de superviser les changements au programme des travailleurs étrangers temporaires et d’approuver les exemptions pour des industries spécifiques. Le ministre Tony Clement a également du poids dans ces discussions et il a défendu notre cas auprès du ministre Kenney. Aussi souhaitons-nous remercier les camps qui ont écrit au ministre Clement pour le convaincre de prendre position sur cet enjeu : Camp Walden, Camp Manitou, Glen Bernard Camp, Camp Tawingo, Camp Tamarack, Canadian Adventure Camp, Camp Arowhon, Camp New Moon, The Taylor Statten Camps, Camp Wabun, YMCA Wanakita, Camp Bil-O-Wood, Centauri Summer Arts Camp, Camp Pathfinder, Camp Winnebagoe, Hockey Opportunity Camp et Camp Tanamakoon.

Par ailleurs, le gouvernement fédéral est conscient que nous espérons en arriver à une résolution dans les plus brefs délais, au plus tard d’ici février ou mars. Comme vous l’avez sûrement vu dans les médias au cours des derniers mois, l’enjeu des travailleurs étrangers temporaires est très délicat sur le plan politique, touchant de nombreux secteurs et industries de différentes façons. Nous avons l’intention de poursuivre le dialogue constructif en cours avec le gouvernement fédéral en vue d’en arriver à une entente qui sera favorable pour les dirigeants de camps.

Voici deux mises à jour importantes concernant les demandes de permis de travail :

  1. . Formation : Le gouvernement tiendra des formations à l’intention de l’industrie des camps sous forme de séances en personne ou de webinaires afin de répondre aux questions et accompagner les camps dans leurs démarches de demande de permis. Les dates de ces formations seront connues d’ici février.
  2. Affichage de postes : Nous recommandons aux camps privés qui se prévaudront du processus de demande de permis EIMT de commencer à afficher leurs annonces d’emploi d’ici la fin février. Les camps doivent afficher leurs postes disponibles à trois endroits, dont l’un peut être le site d’emplois d’une association provinciale des camps et l’un DOIT être le Guichet emplois du gouvernement fédéral : http://www.guichetemplois.gc.ca/accueil-fra.do?lang=fra. Les camps ontariens bénéficient d’une exception à cet égard et peuvent faire une demande EIMT avant que leurs annonces aient été affichées pendant quatre semaines : http://www.edsc.gc.ca/fra/emplois/travailleurs_etrangers/variations.shtml

Nous organisons notre prochaine ronde de réunions à Ottawa en janvier et, même si nous nous réjouissons de la réaction positive du gouvernement, nous savons qu’il reste beaucoup de travail à faire et que nous pourrions avoir besoin de votre aide. Nous vous communiquerons tout développement important dans ce dossier au cours des mois à venir et vous ferons savoir si nous avons besoin de soutien additionnel.

Si vous avez des questions concernant ce qui précède, n’hésitez pas à communiquer directement avec Jonathan Nyquist (jonathan@go-nyquest.com) ou Mark Diamond (mark@manitoucamp.com).

Cordialement,

Mark Diamond, Jonathan Nyquist
Responsables du dossier des travailleurs étrangers temporaires, comité des relations gouvernementales de l’ACC