Archive for août, 2010

Du portage urbain pour envoyer les enfants au camp de vacances – Globe and Mail

Posté le 31 août 2010 par spreston

Cet article a été publié le 16 août 2010 dans le Globe and Mail de Toronto.

— écrit par Paul Waldie

Les donateurs : Willie Macrae, Stuart Snyder et Jake Irwin

Le don : 56 000 $, pour le moment!

La raison : Soutenir l’œuvre de charité Camping Amici (Amici Camping Charity)

Le but : Permettre aux enfants défavorisés de se rendre au camp de vacances.

Il y a quelques années, Willie Macrae et son ami, Stuart Snyder, ont été invités à siéger au conseil d’administration de l’œuvre de charité Camping Amici, un organisme de Toronto qui vient en aide aux enfants défavorisés afin de leur permettre de participer à des camps de vacances. Pendant leur enfance, les deux amis ont passé de nombreux étés au camp Kilcoo, situé près de Minden, en Ontario, et ils soutiennent que les expériences qu’ils y ont vécues ont été très enrichissantes. Willie et Stuart, au lieu d’être nommés membres du conseil d’administration, ont décidé de faire autre chose.

« Nous nous sommes dit : “Organisons un événement particulier plutôt que siéger à un conseil d’administration. Quelque chose de concret qui permettrait d’amasser de l’argent.” », se souvient M. Macrae, urbaniste de la Ville de Toronto.

Ils souhaitaient mettre sur pied une campagne de financement hors de l’ordinaire qui permettrait de fusionner la ville et le milieu sauvage. Cela a donné naissance à une randonnée de 20 km en milieu urbain qui combine une balade en canoë dans le port de Toronto et un effort de portage dans les rues du centre-ville.

Avec l’aide d’un de leurs collègues, Jake Irwin, ils ont lancé la première campagne de financement « La tête dans le canoë au profit des enfants » (Canoe Heads for Kids) en 2007. À l’époque, les huit participants avaient amassé 10 000 $. La popularité de cette journée remplie d’activités a connu une croissance annuelle constante. Cette année, pas moins de 50 participants se sont lancés sur l’eau au mois de juin et ont sillonné les rues. Ces derniers ont amassé 56 000 $.

Tous les dons sont versés à Amici, qui collabore avec plus de 20 camps de vacances de l’Ontario. Chaque été, l’œuvre de charité permet d’envoyer au camp plus de 140 garçons et filles. Lorsqu’un enfant a reçu l’appui d’Amici, l’organisme s’engage à lui verser chaque année une aide financière jusqu’à ce que l’enfant ait 16 ans.

« Je pense au camp tous les jours, l’été particulièrement », explique M. Macrae, 34 ans, qui compte y envoyer sa fille lorsqu’elle sera plus vieille.

M. Irwin, avocat à Toronto, raconte que les 10 camps de vacances auxquels il a participé ont une valeur inestimable. « Cela contribue à forger notre personnalité et nous oblige à sortir quelque peu de notre zone de confort. Nous avons du temps pour réfléchir et nous devenons qui nous sommes sans avoir à subir les pressions de l’extérieur que l’on retrouve en ville, comme l’influence des pairs. C’est merveilleux d’être en milieu sauvage, loin de la ville, affairé à rencontrer de nouveaux amis et à s’amuser. »