Archive for mai, 2010

CONGRÈS INTERNATIONAL DES CAMPS 2011

Posté le 31 mai 2010 par spreston

Le comité-conseil pour le congrès international des camps 2011 ne ménage aucun effort pour que le rendez-vous de novembre prochain à Hong Kong soit des plus spectaculaires. Pour donner suite au thème « Couleur de vie » du 8e congrès international des camps qui s’est tenu à Québec en 2008, celui de cette année aura pour thème « Camping: Gateway to Quality Life ». Par ailleurs, au cours de ce congrès, il sera possible de visiter quelques-uns des merveilleux camps affiliés à l’association des camps de Hong Kong, de profiter des attraits de la ville ou encore de participer à des activités culturelles. Des cours de formation, comme le cours international à l’intention des directeurs de camps, seront offerts de même que des excursions en Asie du Sud-Est.

Voyez sous un angle nouveau le monde du plein air à l’occasion de ce congrès qui aura lieu du 4 au 7 novembre 2011, à Hong Kong. N’oubliez pas de cocher ces dates sur vos calendriers! Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web de l’International Camping Fellowship à l’adresse : www.campingfellowship.org.

Le logo s’inspire d’un timbre de signature chinois et est composé de trois pictogrammes : celui du centre représente le mot camp, celui de gauche, Hong Kong et celui de droite, la qualité de vie.

POUR MOI, LE CAMP C’EST…

Posté le par spreston

Récemment, Kids in Camp, organisme caritatif ontarien dont le but est de permettre aux enfants de tous les milieux de fréquenter des camps, a invité d’anciens campeurs à venir raconter les moments forts de leur passage dans les camps.

Le témoignage de ces six anciens campeurs donne matière à réflexion aux conseillers de camps à l’aube de la nouvelle saison. Il en est ressorti qu’il ne faut jamais sous-estimer l’influence que les camps auront sur les jeunes et sur vous, les chefs.

Adam van Koeverden, médaillé d’or olympique, équipe canadienne de kayak
De nos jours, les enfants ont trop de prétextes pour rester dans la maison : jeux vidéo, télévision et ordinateur. Moi, enfant, mes séjours dans les camps d’été étaient hautement instructifs : dès les premiers instants où je me suis retrouvé en pleine nature, j’ai su que j’étais chez moi. En plus, j’avais choisi de m’adonner à un sport que plus d’un considérait étrange et pour le moins insignifiant. Ainsi, dès l’instant où j’ai reçu ma première leçon d’un conseiller du camp et que j’ai su comment garder mon équilibre dans un kayak, j’ai tout de suite compris que c’était mieux que de jouer à des jeux vidéo.

Tom Alderman, ancien journaliste à la télévision anglaise de la SRC
À l’époque, je devais avoir 11 ou 12 ans. Un jour, le camp que je fréquentais a organisé un coin loisir qui comprenait, notamment, une section « journal ». Curieusement, j’ai été le seul à m’y présenter. Faisant fi du peu d’intérêt que suscitait son activité, le conseiller m’a regardé et m’a dit : toi et moi allons mettre sur pied le journal du camp. Plus tard, j’allais apprendre que ce conseiller avait travaillé à temps partiel dans une salle des nouvelles. Toujours est-il que cela m’a semblé une excellente idée. Tous les jours, je me promenais, cahier en mains, et abordais les gens qui, d’habitude, ne me prêtaient pas grand attention et retranscrivais ce qu’ils me racontaient. À la fin de la semaine, moi et le conseiller imprimions le journal et le distribuions aux campeurs et au personnel. Et là, tous lisaient mon nom et ce que j’avais écrit. Après une semaine, je savais que j’avais trouvé ma voie.

Jane E. Kelly, juge de la Cour supérieure de justice pour la province de l’Ontario
C’est pendant mes séjours dans des camps que j’ai appris à être tolérante, à exprimer mes opinions de façon nuancée et à me montrer bonne perdante. Je me plaisais tellement dans les camps que j’y ai passé dix beaux étés, soit jusqu’à ce que je commence mes études de droit.

À dire vrai, je me demandais comment je décrocherais un emploi sur la rue Bay à Toronto, si la seule expérience dont je pouvais me justifier était conseillère de camp. J’ai vite compris que cela ne poserait aucun problème, puisque tous les responsables du recrutement m’assuraient que ce que j’avais appris était cent fois plus pertinents que ce que j’aurais appris à travailler au McDonald. Et vous savez quoi? Ils avaient raison! J’ai obtenu un emploi là où je voulais et 25 ans plus tard je suis juge de la Cour supérieure de justice.

Et comment j’applique ce que j’ai appris au camp quand vient le temps de juger quelqu’un? Et bien, d’abord je me montre courtoise en cour tout comme le personnel du camp se montrait courtois avec moi. J’écoute attentivement et objectivement ce qu’on a à me dire, tout comme le directeur l’avait fait avec moi la nuit où après le quand couvre-feu j’étais entrée en douce, avec deux copines, dans la cuisine. Finalement, j’espère me montrer aussi respectueuse envers les parties à un litige que le directeur envers moi lors de cette même nuit.

Mickey Johnstone, directeur de camp à la retraite, est d’avis que les campeurs apprennent de précieuses leçons de vie
Pendant leur séjour, les enfants cohabitent dans une tente ou un chalet, ils apprennent donc le sens du partage, de l’autonomie, de la responsabilité et de l’importance de tisser des liens. Ils apprennent à moins se concentrer sur leurs propres petits problèmes et à se préoccuper un peu plus des autres. Plusieurs de mes amis septuagénaires et octogénaires vous diront qu’ils ont consacré plusieurs années à faire de l’argent pour finalement découvrir qu’au bout du compte, ce qui importe ce sont les gens, surtout la famille et les enfants et non l’argent. Nulle part ailleurs, nous prépare-t-on aussi bien à la vie quotidienne, nous enseigne-t-on l’importance des relations humaines et à penser en équipe et non en individu. Lorsqu’on y regarde de plus près, que ce soit pour réussir sa carrière ou son mariage, il faut penser en équipe.

L’honorable Larry Bagnell, député du Yukon
En sociologie, une théorie éprouvée avance que souvent, lorsqu’un enfant n’a rien devant lui et que tout le destine à la prison ou à l’échec, il suffit d’une personne pour le guider dans le droit chemin et transformer ses échecs en réussites. Quand j’étais directeur d’un camp pour enfants défavorisés, j’ai été le témoin privilégié de telles transformations : le personnel du camp jouait le rôle de la « personne guidante ». Les campeurs prenaient conscience de ce que leur vie pourrait être et une fois de retour dans leur milieu, souvent très défavorisé, ils canalisaient l’énergie acquise au camp, pour survivre et se discipliner de façon à se bâtir une vie meilleure et à établir des contacts pour eux et leur famille.

Graeme C. Clark, ambassadeur et représentant permanent du Canada auprès de l’Organisation des États américains
Avec le recul, quelques-unes de mes premières leçons en leadership, comme enjôler un campeur capricieux à essayer un nouveau met, motiver des garçons à garder leur chalet relativement propre, obtenir un consensus parmi les conseillers pour les congés, signaler avec tact et fermeté des problèmes de rendement au CIT ou encore composer avec les attentes élevées d’un directeur de camp déterminé à soutirer le meilleur de nous-mêmes, ont été apprises lors de mes séjours dans des camps. Ces leçons en leadership et en diplomatie ont guidé mes pas tout au long de ma vie et de ma carrière de fonctionnaire, de gestionnaire et de diplomate.

Passez un bel été!

Prix de l’ACC 2009 présentés en 2010

Posté le 17 mai 2010 par spreston

Le prix d’excellence de l’ACC reconnaît une contribution importante au milieu des camps dans une province. En 2009, l’ACC a accepté quatre propositions de candidatures de la part de la British Columbia Camping Association pour ce prix.

La BCCA a recommandé de reconnaître trois associations communautaires pour leurs contributions généreuses sur plusieurs années à aider financièrement des enfants qui autrement seraient privés de l’expérience de camp. Ce sont : The Lower Mainland Camping Bureau (depuis 1947), la Surrey Association of Community Living (depuis 1991) et le Burnaby Camping Bureau (depuis le milieu des années 80).

David Woolven, ex-directeur du Camp Thunderbird, YMCA, et directeur général des camps d’été pour le YMCA de Vancouver, est aussi reconnu comme un bénévole exceptionnel de Colombie-Britannique. Pendant six ans, David a accompli une tâche colossale par le rôle essentiel qu’il a joué au bureau de la BCCA à titre de directeur de l’accréditation.

L’ACC est heureuse de reconnaître Brenda McFarlane, bénévole exceptionnelle du Nouveau-Brunswick depuis 1973. Les contributions de Brenda envers l’Association des camps du Nouveau-Brunswick sont variées : chef d’atelier, secrétaire-trésorière pendant neuf ans, promoteure du processus d’accréditation pour tous les camps du Nouveau-Brunswick pendant trois ans, registraire pour l’atelier annuel des conseillers et surveillante à l’encan annuel. Par sa grande efficacité et son sens aigu de l’organisation, Brenda a fait la fierté de la NBCA.

Le prix d’honneur Jack Pearse reconnaît le service exceptionnel dans le milieu des camps au Canada. En 2009, l’ACC est fière de reconnaître les Friends of We Care, d’Aurora (Ontario). Depuis plus de 25 ans, le mouvement Friends of We Care se consacre à envoyer des enfants souffrant de déficiences physiques à des camps d’été Timbres de Pâques dans toutes les provinces canadiennes. Ayant contribué près de 13 millions de dollars pour aider plus de 25 000 enfants à connaître la joie du camping a fait de We Care le plus grand donateur commercial aux Timbres de Pâques.

La distinction la plus prestigieuse de l’ACC est le prix Ron Johnstone pour l’ensemble des réalisations, qui reconnaît un engagement exceptionnel, sur une longue période, envers une association provinciale ou nationale de camps. Cette année, nous sommes fiers de reconnaître Kirk Wipper, récipiendaire de l’Ordre du Canada et de l’Ordre de l’Ontario. La passion permanente de Kirk pour les camps et le canotage a conduit à la création du Canadian Canoe Museum, à Peterborough (Ontario). Il s’agit de la plus imposante collection de canoës, de kayaks et d’embarcations connexes, et comprend des canots ayant déjà appartenu à Pierre Elliot Trudeau et Bill Mason. Ce prix sera présenté à Kirk en novembre 2010.

L’ACC accueille les propositions de candidatures par écrit pour les prix de 2010 dans les trois catégories. La date limite des propositions est le 31 octobre. On peut connaître les critères pour les prix et se procurer le formulaire de proposition en consultant la section des membres du site Web de l’ACC. (Nom d’utilisateur : member; mot de passe : ccamping).

LES SERVICES DE BACKCHECK TROUVENT UN ÉCHO FAVORABLE AUPRÈS DES DIRECTEURS DE CAMP

Posté le 11 mai 2010 par spreston

Nancy Brown, de Firstbrook, Cassie & Anderson, courtier d’assurances autorisé de l’ACC et fournisseur de nombreux camps canadiens, souligne l’importance de la vérification du casier judiciaire. Aux camps qui magasinent une police, elle pose deux questions : « 1) faites-vous une vérification des casiers judiciaires? 2) faites-vous une vérification des références? ». Nancy ajoute une mise en garde : « Si vous avez déclaré à une compagnie d’assurances que vous effectuez une vérification des casiers judiciaires et des références, assurez-vous de le faire, car sinon, votre couverture pourrait être annulée. Une compagnie d’assurances qui vous assure en cas de violence vous couvre en fonction des renseignements que vous lui avez fournis. Assurez-vous qu’ils soient véridiques. »

La  vérification du casier judiciaire des employés de camps est également fortement recommandée par les normes provinciales. BackCheck, un commanditaire de l’ACC, peut aider les camps dans leurs démarches à cet égard.

Les directeurs des camps de partout au Canada sont enthousiasmés par les services de BackCheck, comme en font foi les deux témoignages qui suivent.

Selon un directeur dont le camp, situé en Ontario, dessert une clientèle ayant des besoins particuliers : « Réaliser des vérifications de casiers judiciaires avec BackCheck était à la fois abordable et pratique. L’entreprise a produit l’information demandée en temps opportun, ce qui se prête bien à la dynamique changeante du camp. » Un autre directeur de camp situé au Québec écrit : « Depuis plusieurs années, nous faisons appel à BackCheck. Le service et le professionnalisme de l’entreprise ne cessent de nous enchanter. En fait, elle simplifie grandement un processus pour le moins fastidieux et elle est toujours disposée à répondre à mes questions. Je n’ai aucune raison de douter des résultats que j’obtiens dans des délais très courts. À l’occasion, il faut engager quelqu’un à la dernière minute et BackCheck vérifie les casiers judiciaires des candidats en quelques heures seulement. »

Un message de monsieur Brian Ward-Hall, directeur des ventes et des marchés spécialisés, BackCheck : www.mybackcheck.com

Nous sommes reconnaissants de l’appui que nous ont témoigné les camps membres de l’Association des camps du Canada (ACC) au cours des dernières semaines et de les compter parmi nos clients depuis plusieurs années. De plus, nous sommes heureux de notre partenariat avec l’ACC et les associations des camps provinciaux et estimons tout ce qu’ils apportent aux Canadiens.

Nous sommes également ravis de continuer à offrir les services ayant l’aval de l’ACC, en particulier notre service de vérifications des casiers judiciaires basées sur le nom à tous les camps membres de l’ACC.
Les deux méthodes de vérifications des casiers judiciaires (condamnations pour lesquelles un pardon n’a pas été accordé) auxquelles les camps sont habitués continueront à être offertes : la bonne vieille méthode papier et le service en ligne. Dans les deux cas, il faut procéder à une vérification physique des pièces d’identité.)
<

Tous nos services demeurent les mêmes :

–  Résultats à l’épreuve de la contrefaçon — vous pouvez être certains que les postulants n’ont pas modifié les résultats d’une quelconque façon.
–  Temps de traitement de 24 heures – les services de police locaux ne sont pas tous en mesure de produire les résultats des vérifications avec la même rapidité
–  Des résultats en ligne – tous les résultats sont regroupés en un seul endroit où vous pourrez en vérifier la conformité avec votre programme de dépistage

Nous nous réjouissons à la perspective d’aider les camps membres de l’ACC pour la saison 2010.